Littératures de l'imaginaire

La huitième fille – Terry Pratchett

Pourquoi ce livre ?

ça faisait longtemps que j’avais envie de me mettre à lire Les Annales du Disque-Monde, alors quand j’ai vu qu’ils étaient à ma bibliothèque je n’ai pas hésité ! Je n’ai pas encore parlé des deux premiers tomes, mais aujourd’hui c’est une lecture commune avec Karine de Mon coin lecture qui m’amène à vous parler directement du 3e tome. Mais ne vous inquiétez, les tomes étant indépendant, vous pouvez lire sans crainte ce billet !

De quoi ça parle ?

4e de couverture : « Sentant venir sa mort prochaine, le mage Tambour Billette organise le legs de ses pouvoirs, de son bourdon, de son fonds de commerce. Nous sommes sur le Disque-Monde. (Vous y êtes ? Nous y sommes.) La succession s’y opère de huitième fils en huitième fils. Logique. Ainsi procède le mage. Puis il meurt. Or il apparaît que le huitième fils en cause est… une fille. Stupeur, désarroi, confusion : jamais on n’a vu pareille incongruité. Trop tard ; la transmission s’est accomplie au profit de la petite Eskarina. Elle entame son apprentissage sous la houlette rétive de la sorcière Mémé Ciredutemps… »

Qu’est-ce que j’en pense ?

J’ai passé un très bon moment avec ce livre !

Terry Pratchett a écrit un livre très amusant, on ne peut s’empêcher de pouffer ou du moins sourire à la lecture de certains passages.

Bon parlons du contexte : qu’est-ce que le Disque-Monde ? Comme son nom l’indique, le Disque-Monde est plat, ce qui entraîne une géographie assez délirante, puisque Pratchett a voulu clairement ancrer son monde en imaginant toutes les conséquences de ce monde (comment se lève le soleil, où va l’eau…). Ce n’est pas juste un univers pour faire un joli décor comme on pourrait parfois le déplorer dans certains livres. Mais revenons-en à notre disque. Celui-ci est porté par quatre éléphants et le tout est porté par une tortue géante qui nage dans l’espace. Donc quelque chose à la fois d’assez délirant mais aussi complètement tributaire des anciennes cartes du monde.

Je vous ai planté le décor, voyons maintenant un brin de quoi ça parle. La huitième fille est le premier tome du cycle des sorcières du Disque-Monde donc on nous parle ici de magie. La notion de magie qui doit être contrôlée sous peine de problèmes est aussi dans la lignée de la fantasy classique. Mais ici le fait que les personnages soient étranges ajoute un caractère inédit à l’intrigue. Ici pas de morts (enfin il y la Mort un de mes personnages préférés mais elle ne tue pas grand monde) et la violence tient plus de la farce que de la tragédie. On passe donc un très bon moment en compagnie des deux personnages principaux.

Le style de Pratchett n’est absolument pas linéaire, dans le sens où il y a énormément de digressions dans l’histoire, principalement pour placer un bon mot. Cela déroute au début car il faut absolument resté très concentré si on ne veut pas décrocher de l’histoire, mais heureusement au troisième tome on s’est habitué. Mais je pense que cela peut perturber la lecture de bon nombre nombres de gens et je le déconseille en période de fatigue intellectuelle. Mais essayez et persistez vous ne le regretterez pas, je vous assure !

En une phrase :

A quand la lecture du tome 4 ?

Du côté des challenges

Publicités

8 thoughts on “La huitième fille – Terry Pratchett”

  1. Bonne chance ! et bon séjour à Marseille !
    Commentaire n°1 posté par Syl. le 28/06/2012 à 08h57

    Merci beaucoup !!! 🙂
    Réponse de Arieste le 03/07/2012 à 17h14

    ton billet et celui de karine font trèèèèèèèèèès envie !
    je note (et pense bien à toi aukjourd’hui !)
    biz
    Commentaire n°2 posté par jeneen le 28/06/2012 à 10h26

    tant mieux c’était le but hihi bisous !!!
    Réponse de Arieste le 03/07/2012 à 17h15
    Je croise les doigts pour ta soutenance 😉 et je t’envoie plein d’ondes positives ….. Je note le livre aussi mais je le dis plus parce qu’à chaque fois que je viens chez toi (ou presque) , je note… Ce livre est dispo à la bibli près de chez moi mais comme ils n’y a que celui là dans la série à la bibli j’hésitais …. bon j’hésite plus 😉
    Commentaire n°3 posté par Valentyne le 28/06/2012 à 12h58

    Chouette chouette 🙂
    Réponse de Arieste le 03/07/2012 à 17h15

    Bon… Comme dit chez Karine, je crois que ma découverte de Pratchett devient urgente !! 🙂 Vos deux billets me font vraiment trop envie et j’ai déjà noté-renoté-rererenoté les deux premiers tomes au moins 15 fois…
    Commentaire n°4 posté par Morgouille le 28/06/2012 à 14h21

    Alors il va falloir que tu succombes 🙂
    Réponse de Arieste le 03/07/2012 à 17h16

    Mémé Ciredutemps est un de mes personnages préférés ! J’ai hâte que tu découvres la suite pour en parler avec toi 🙂
    Commentaire n°5 posté par Eiluned le 29/06/2012 à 00h37

    Je comprends qu’elle te plaise elle est très drôle !
    Réponse de Arieste le 03/07/2012 à 17h16

    Ah, le Disque-Monde ♥
    Ça fait longtemps que je n’ai pas lu Pratchett ceci dit, je me suis arrêtée après une vingtaine de tomes, je vais regarder où j’en suis !
    Commentaire n°6 posté par Adalana le 29/06/2012 à 01h07

    tu dois avoir encore de quoi faire je pense 🙂
    Réponse de Arieste le 03/07/2012 à 17h18

    Ce genre de livres, j’ai du mal… Bon WE!
    Commentaire n°7 posté par Véronique D le 30/06/2012 à 07h43

    dommage, bonne fin de journée 🙂
    Réponse de Arieste le 03/07/2012 à 17h13

    Ce fut un plaisir de lire ça avec toi! Et si tu veux lire le tome 4, je suis partante!
    Commentaire n°8 posté par Karine 🙂 le 04/07/2012 à 05h15

    ok pour l’instant je ne l’ai pas à disposition mais dès que je me le procure ce sera avec plaisir, il faudra aussi lire le deuxième tome de Mercy thompson 🙂
    Réponse de Arieste le 04/07/2012 à 22h14

    C’est vrai pour Mercy! J’allais oublier! :))
    Commentaire n°9 posté par Karine:) le 08/07/2012 à 00h21

    Moi non héhé il faudra se calculer ça 🙂
    Réponse de Arieste le 08/07/2012 à 14h01

  2. Coucou Aymeline,
    J’avais vu cette chronique il me semble sur ton ancien blog et elle m’avait donné envie de lire cet auteur 🙂 j’ai donc essayé de lire la « huitième couleur »pendant mes vacances…
    Je suis passée totalement à côté 🙂 je ne comprenais pas ., j’ai abandonné à la moitié .. Je referai un essai plus tard avec un autre titre 🙂 Bonne journée

    1. il faut s’accrocher avec le disque-monde car c’est un récit assez décousu mais ça en vaut la peine. En attendant, je te conseille « le peuple du tapis » de cet auteur j’aime beaucoup et c’est plus simple à comprendre. Bonne journée à toi aussi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s