Challenge victorien, Classiques anglais

Nord et Sud – Elizabeth Gaskell (Roman et DVD)

Pourquoi ce livre et ce film ?

Parce que Jeneen ma copine de Korriganie (la Bretagne pour les nons-initiés) m’a gentiment prêté le livre et le film. Merci à elle pour sa patience parce que je les ai gardés assez longtemps.

De quoi ça parle ?

La quatrième de couverture : « Après une enfance passée dans un village riant du Hampshire, Margaret Hale, fille de pasteur, s’installe dans une ville du Nord. Témoin des luttes entre ouvriers et patrons, sa conscience sociale s’éveille. John Thornton, propriétaire d’une filature, incarne tout ce qu’elle déteste : l’industrie, l’argent et l’ambition. Malgré une hostilité affichée, John tombera sous son charme. »

Qu’est-ce que j’en pense ?

Le livre : Les gens qui me connaissent un peu le savent déjà, quand je lis un livre je peux être extrêmement obsessionnelle avec celui-ci. Ainsi, malgré le fait que ce livre fasse plus de 600 pages je l’ai fini en deux jours, en rognant sur mes heures de sommeil.

Pourquoi ce livre est devenu un des mes chouchous ? Tout d’abord, parce que la plume d’Elizabeth Gaskell est très prenante, sa plume est vivante on visualise très bien les scènes, il n’y a aucun temps mort. Ensuite, parce que ce livre est loin d’être une romance pour midinette. Les passages où la vie difficile des ouvriers du Nord est décrite, leurs malheurs bien que romancés, sont décrits avec une précision et un naturalisme qui rapproche ce roman d’un Zola. Rien n’est enjolivé, les patrons ne sont pas des enfants de choeur, les ouvriers non plus. Du coup, entre Margaret, qui découvre ce monde, et John, patron d’une filature, on assiste à des débats enflammés sur le sujet derrière lesquels on voit qu’Elizabeth Gaskell avait une véritable conscience politique, ce qui n’était pas courant pour une femme de son époque. De plus, outre la politique, on nous parle également d’économie et de l’industrie textile en des termes à la fois simples puisque j’ai tout compris, mais cependant très précis et qui montre un grand travail de documentation de la part de l’auteur.

A cela s’ajoute le personnage de Margaret, jeune femme très attachante au caractère fort, très généreuse, elle donne envie de s’attacher à elle. On ne peut que comprendre John, self-made-man au caractère également fort. Ce livre donne lui également la parole, ce qui est très agréable puisqu’ainsi on sait tout de ces sentiments. C’est une bonne idée de connaître les sentiments amoureux naissants des deux côtés, mais rassurez-vous, cela n’ôte rien au suspense de l’intrigue. Car je vous l’assure, vous aurez très envie de savoir comment cela se termine.

Le titre, Nord et Sud, montre le contraste qu’il y avait en Angleterre au XIXe siècle entre un Sud agricole et un Nord industrialisé. Ces différences sont bien visibles lorsque Margaret et sa famille déménagent dans le Nord, et provoquent souvent des malentendus entre Nordistes et Sudistes. L’auteur analyse bien les moeurs de son époque et nous propose ainsi un roman tout à fait plausible, ce qui nous le rend encore plus proche.

Le film : la mini-série de la BBC nous raconte le livre en quatre épisodes. Je n’ai pu qu’admirer la fidélité de la retranscription. Les décors sont tout à fait réalistes, et le fait d’avoir tourné certaines scènes dans une véritable filature ancre l’histoire dans le réel. Il y a bien entendu certains changements dont la scène finale, mais je trouve que c’est agréable quand on a lu le livre car cela réserve quelques surprises. Evidemment, il y a des coupes, notamment sur l’aspect social du roman qui serait difficile à rendre sans être trop ennuyeux, mais on sent que les scénaristes ont essayé d’évoquer toutes ces subtilités. J’ai d’ailleurs mieux compris dans le film pourquoi le père de Margaret devenait un dissident car dans le roman je ne connaissais pas assez l’anglicanisme et son histoire pour le comprendre. Alors, évidemment on aurait pu en faire une série en une dizaine d’épisodes pour tout y mettre, mais dans l’ensemble je trouve que c’est une très bonne adaptation. Evidemment, je ne suis pas objective ayant moi aussi succombé au charme de l’acteur principal : Richard Armitage. Me voilà donc officiellement membre des « Armitagées » 🙂

Du côté des challenges

 

Publicités

31 thoughts on “Nord et Sud – Elizabeth Gaskell (Roman et DVD)”

  1. Je vais résister avant de regarder le DVD et je me mets D’ABORD à jour la semaine prochaine, dans les billets car les LV j’en ai au moins 7 qui traînent dont cinq arrivés coup sur coup… Je vais rallonger les nuits… C’est vrai que je te trouve bien calme pour une Armitagée !!! :o: En même temps plus excitée que la korrigane, je ne sais pas si c’est possible !!! 😀

    1. Moi aussi j’ai plein de LV qui viennent d’arriver il faut que je me mette à jour, on peut le faire ! 😀 Pour Armi, je pense que c’est difficile d’être aussi enthousiaste que la korrigane, mais j’ai quand même été charmée 😀

  2. je suis là, au cas où vous ne me verriez pas !!! affreuses médisantes !
    ben moi aussi, j’ai pas bien entendu ce cri d’engouement pour Armi !!!! tu le refais ?
    en tout cas, tu parles bien de ce livre, ça me donne envie de le relire, tiens ! (j’ai deux exemplaires, pas de panique la chouanne !)
    biz les Armitagées, présente et future !

    1. Moi aussi je suis là « au cas où vous ne me verriez pas » ! Tu nous la joue « je vous ai à l’oeil », espionne décoiffée !!! Allez on est tellement contentes de te revoir qu’on n’en rajoutera pas, on aime Armi mais on te la laisse la priorité !!! C’est pas beau ça ! 😆 Biiiz les filles, les folles d’Armi (moi pas avoir regardé, moi pas encore contaminée) !!!

  3. Je suis là, les filles, au cas où vous ne me verriez pas !
    Ben moi aussi je trouve ton cri d’engouement pour Armi un peu faible, tu le refais ?
    Tu parles très bien du livre, je me le relirais bien tiens ! (j’en ai deux exemplaires, pas de panique la chouanne !)
    biz les Armitagées, présente et future !
    (et si ce comm ne passe pas, je casse tout à coup de menhirs, nan mais !)

  4. Ah je suis ravie que tu ais aimé, j’avais passé un excellent moment avec le roman, et j’ai déjà vu la série plusieurs fois (pour la qualité de l’adaptation bien sûr et pas pour Richard Armitage 😉 )

  5. Pas encore lu le roman. J’ai vu la série il y a encore peu de temps et je veux laisser passer un peu les images avant de me plonger dans l’écriture d’E. Gaskell. Je crois que malgré tout je vais avoir du mal à ne pas voir le héros sous les traits d’Arminounet. Bienvenue au club ! 🙂

  6. Elle est des nooootres !!! Mon second livre culte juste après Orgueil et Préjugés … Oui, j’ai un genre comme « ils » disent ^^
    Comme toi, j’ai énormément apprécié la fidélité de l’adaptation ! Certains devraient prendre des notes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s