Anna Karénine – Léon Tolstoï

Pourquoi ce livre ?

Une adaptation de ce livre sortant au cinéma le 5 décembre, Adalana a décidé d’organiser une LC  pour que nous puissions enfin nous plonger dans ce grand classique (j’adore le logo de La LC d’ailleurs).

Les billets de mes comparses : Adalana, Malika, Philisine Cave, Sandy

De quoi ça parle ?

Ce livre nous raconte la vie d’Anna Karénine (vous ne vous en doutiez pas n’est-ce pas ?) qui suite à un voyage chez son frère Stépane à Moscou, va entamer une liaison avec un officier. Parallèlement, nous suivons la vie de Lévine, amoureux de Kitty, la belle-soeur de Stépane (vous suivez ?). Voilà pour le début, pour la suite je vous en laisse le plaisir de la découverte.

Mon avis :

Voici un pavé, un peu plus de 1000 pages, que j’ai adoré lire ! Les deux histoires parallèles, celle d’Anna et celle de Lévine, n’ont cependant pas éveillé le même enthousiasme en moi. J’ai nettement préféré celle de Lévine à celle d’Anna, qui devient un peu fatigante au fur et à mesure de la lecture. Mais la pauvre je ne la blâme pas, cela devait être très difficile de se séparer de son époux à l’époque et en plus elle prend de la morphine pour dormir ce qui n’est vraiment pas génial pour la santé psychique.

Mais revenons-en à Lévine, qui a retenu toute mon attention, au travers de sa famille, de ses sentiments envers Kitty et de sa ferme à faire tourner, c’est toute la Russie de cette époque que l’on voit défiler sous nos yeux. On assiste à la fin de l’époque du servage, de ses conséquences sur l’émancipation des paysans ainsi que sur leurs maîtres. Lévine est typique de cette époque, hésitant entre progrès et conservatisme et cherchant le bonheur. Nous qui lisons ce roman 145 ans après sa parution et qui connaissons donc le destin de la Russie, nous pouvons aussi y voir l’Histoire en mouvement : la tentation du communisme, le nihilisme, l’abolition du servage, la fin de l’absolutisme… On ne peut que s’incliner devant le génie de Tolstoï qui a su immortaliser une période si importante de son pays dans un style très accrocheur parsemé de morceaux de français.

Je débute dans la littérature russe mais je perçois ici des différences importantes avec ce qu’on peut lire à cette époque dans l’Europe occidentale : ici pas de suspense concernant les relations amoureuses des personnages, tout est à peu près joué dans la première moitié du livre, l’auteur s’intéressant davantage à ce qui se joue après : comment faire durer un mariage, quelles sont les conséquences d’une liaison. Cela peut être un peu déconcertant quand on a l’habitude que les personnages soient ensemble juste dix pages avant la fin du roman mais finalement on s’y fait. On s’habitue ainsi au quotidien des personnages, au point qu’ils finissent par nous manquer après la lecture.

Anna Karénine n’est pas un de ces livres qu’on oublie facilement et on attendant de retourner en Russie au travers d’un roman je me suis acheté du thé russe pour compenser.

Point pratique :

j’ai lu Anna Karénine en epub trouvé sur le site Ebooks libres et gratuits, et je vous le recommande, car la traduction est fluide, il y a quelques notes pour éclairer la lecture mais pas trop non plus, et pour un livre aussi épais c’est très pratique de le lire sur une liseuse légère avec des caractères larges.

Du côté des challenges

Advertisements

50 réflexions sur “Anna Karénine – Léon Tolstoï

    • Arieste dit :

      il faut prendre le temps de s’y mettre et ce n’est pas évident avec un tel livre, surtout quand il y en a plein qui attendent derrière 🙂
      super pour le challenge, j’allais justement te poster le lien mais si tu l’as déjà noté c’est parfait 😀

  1. Eliza dit :

    Un de mes livres préférés ! Tu as raison, les auteurs russes aiment beaucoup parler du mariage et on suit les personnages plus longtemps, on les voit « vieillir », ce qui leur donne une réelle profondeur. Maintenant, il faut que tu te lances dans Guerre & paix 😀

  2. Shelbylee dit :

    J’en suis toujours à la moitié et si comme toi j’aime le personnage de Lévine et ses débats philosophico-politiques, j’aime beaucoup moins les passages où il nous explique comment cultiver des trèfles. Mais je continuerai ma lecture. Merci pour le lien en ebook car je ne l’avais pas trouvé… Ca me permettra de continuer en voyage.

  3. Alice dit :

    Ton avis me donne vraiment envie de le relire!! Il m’avait beaucoup marqué, je l’ai lu adolescente et je me rappelle encore où je l’ai lu et dans quelle condition!! Mais aujourd’hui, avec tous les livres que je lis, j’ai moins de courage pour les pavés!

  4. sandy dit :

    Ha ça, je confirme qu’en version papier il est sacrément lourd et encombrant… surtout quand c’est justement le moment où mon sac à main lâche et où je décide sur une idée bien excentrique de m’acheter un TOUT petit sac à main… Il prenait la moitié de la place ! ^^

  5. Coralie dit :

    L’éternelle question : lire le bouquin avant de voir le film ? Surtout que j’ai déjà vu une adaptation (mais sans doute pas la meilleure !)… Bon j’ai le temps de voir venir avant le 5 décembre !! En tout cas le logo du challenge est très beau 🙂

    • Arieste dit :

      Oui ce n’est pas évident de choisir, après ce n’est pas un livre avec de grosses révélations à la fin donc je pense que ce n’est pas grave de voir le film avant. Adalana a fait un très beau logo je suis bien d’accord 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s