Littérature française, Littératures de l'imaginaire

Les pilleurs d’âmes – Laurent Whale

pilleur2

Pourquoi ce livre ?

L’an dernier au festival Rue des Livres de Rennes (que je vous recommande au passage), j’ai découvert ce livre, et attirée par la couverture (photo prise sur le site des éditions Ad Astra) et le thème (pirates + SF, que demande le peuple ?), j’ai donc acheté ce livre et je profite de la quinzaine de l’imaginaire pour vous en parler.

logo 15aine imaginaire

D’autres personnes ont participé à cette quinzaine de l’imaginaire : Syl a publié un billet sur Rivage Mortel, Naëlline a parlé du tome 1 de Tara Duncan et du tome 3 de Seuls, Fondantauchocolat a lu Peur Express et Laure Le Testament d’un enfant mort. Merci beaucoup pour vos participations !!!!

Ce qu’en dit la quatrième de couverture :

« Suivez les pas de Yoran le Goff dans ce trépidant roman d’aventures où espionnage intergalactique se mêle à la flibuste du XVII° siècle et à ses marins gouailleurs ! »

Mon avis :

A l’abordaaaage !!! Bon je me calme, c’est juste que quand je lis un bon bouquin de pirates, j’ai toujours un peu cinq ans dans ma tête et une grosse tendance à vouloir prendre la mer juste après. Mais qu’on se le dise, ce bouquin n’est pas pour les gosses, loin de là.

J’ai d’ailleurs apprécié que l’auteur ne tombe pas dans le travers de faire une histoire de pirates « allégée ». Ici, les pirates sont désagréables, gouailleurs et absolument infréquentables (surtout quand on est une femme hum hum). Cela rend le récit du coup beaucoup plus réaliste et nous permet de nous mettre un peu à la place de Yoran Le Goff qui débarque là-dedans et doit s’intégrer à ce monde qui lui est étranger. Car vous l’avez subrepticement vu au détour de la quatrième de couverture, ce livre n’est pas juste un récit de pirates, c’est aussi un récit de science-fiction.

Il en va du mélange des genres en littérature comme du mariage entre deux personnes très différentes : cela peut exploser en plein vol et ne pas être beau à voir, mais quand cela marche ça vaut le détour et donne de beaux enfants. Ici, nous sommes dans le deuxième cas, tout simplement parce que l’auteur maîtrise très bien les deux genres. Si l’on ne connaît pas ses livres précédents, on serait d’ailleurs bien en peine de dire quel est son genre de prédilection. Mais outre la maîtrise de ces deux genres, l’ouvrage se démarque positivement en ne perdant pas son lecteur en cours de route. Ici, nous comprenons très vite que galions et vaisseaux spatiaux vont se côtoyer, et l’on passe de l’un à l’autre sans difficulté.

La compréhension nous est d’ailleurs encore plus facilitée par la présence d’un lexique à la fin du livre qui mêle les mots créés par l’auteur aux mots historiques dont il est toujours utile de rappeler la définition (sauf si vous êtes vous-même un pirate bien entendu, mais je doute que des pirates lisent mon blog).

Ajoutez à cela un récit au style dynamique, qui ne se lâche pas facilement en cours de route (moi je n’ai pas réussi à le lâcher avant la fin) et vous comprendrez que je vous encourage à lire ce livre ou bien vous subirez le supplice de la grande cale.

En bref : vous aimez les pirates ? vous aimez la science-fiction tendance space opera ? vous aimez les bonnes histoires ? ce livre est fait pour vous

Publicités

13 thoughts on “Les pilleurs d’âmes – Laurent Whale”

  1. Ça a l’air très intéressant et tu as raison la Photo est superbe 🙂 A l’abordage 😉
    Non, non pas le supplice de la grande cale 🙂

  2. La couverture est magnifique, et ta chronique donne envie… même si à la base je ne suis pas particulièrement fan des histoires de pirates, et encore moins de sf !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s