Littérature russe

La femme d’un autre et le mari sous le lit – Fédor Dostoïevski

dostoïevski

 

 

Pourquoi ce livre ?

Cela faisait très longtemps que j’avais envie d’essayer de lire du Dostoïevski, mais l’idée de commencer par un gros livre me faisait toujours reculer. Mais j’étais en train de prendre le thé chez Schlabaya lorsque je vis ce tout petit livre de 95 pages. Je me suis dit que c’était un signe du destin et j’ai emprunté ce livre.

Ce qu’en dit la quatrième de couverture :

« Persuadé que sa femme le trompe, Ivan Andréiévitch est prêt à tout pour confondre l’infidèle. Il la suit et la guette pendant des heures, il l’espionne et ouvre son courrier à la recherche d’une preuve, il se cache et se ridiculise… »

Mon avis :

Voilà un essai plus que concluant, car j’ai beaucoup aimé cette nouvelle ! Dostoïevski allie dans cette histoire un humour féroce (la scène sous le lit m’a fait mourir de rire), une peinture de caractères très intéressante et un style prenant.

J’ai également été fascinée par sa capacité à nous faire visualiser la scène en nous en brossant seulement quelques détails caractéristiques comme l’évocation des vêtements des personnages « le monsieur en pelisse de raton ». Et même si l’auteur n’a à ma connaissance jamais écrit pour le théâtre, sa manière de narrer cette histoire en ferait une inspiration de choix pour tout metteur en scène.

Le thème de la jalousie est ici traité avec donc beaucoup d’humour comme je le disais mais aussi avec un attachement de l’auteur à son personnage qui le démarque du traitement habituel du mari jaloux. Ici on rit certes des situations ridicules dans lesquelles il se met mais on le plaint aussi de cette intranquillité perpétuelle à laquelle il est confronté. A-t-il raison ou tort de se mettre dans de tels états ? Je vous laisse le découvrir

Ce fut donc une belle rencontre et j’ai hâte de retrouver Fédor dans un roman plus long car je pense que je vais me régaler !

 

Publicités

10 thoughts on “La femme d’un autre et le mari sous le lit – Fédor Dostoïevski”

  1. Honte à l’étudiante de lettres en moi mais je ne l’ai jamais lu ! Il faut dire que l’auteur impressionne beaucoup et que la peur d’être déçue prend parfois le pas sur la curiosité…

    1. l’ancienne étudiante en lettres ne t’en blâmera pas 😉 les cours que j’ai suivi ont surtout comblé mes manques en littérature française, essaie une petite nouvelle pour voir je pense que ça va te plaire

  2. J’ai commencé la littérature russe avec Fédor, moi aussi, et avec un petit roman : « une sale histoire ». Ensuite, je compte me faire les frères Karamazov et crimes et châtiments.

    Je pense que je vais ajouter ce petit livre qui m’a l’air bien marrant ! 🙂

    Par contre, je ne sais pas ce qu’il se passe, cela fait 5 fois que je poste ce commentaire et WP me balance des « échec d’envoi du message » !

    1. Bizarre ! Merci d’avoir persisté en tous cas pour poster ce commentaire 🙂 Je connaissais déjà la littérature russe ayant lu Anna Karénine (encore une histoire d’adultère décidément) mais moi aussi je compte bien lire ces grands romans si célèbres 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s