Challenge victorien, Littératures de l'imaginaire

Le guide steampunk – Etienne Barillier et Arthur Morgan (Dimanche victorien de septembre)

le guide steampunk

Pourquoi ce livre ?

Le steampunk étant de plus en plus à la mode, j’ai eu envie de mieux comprendre ce phénomène qui combine deux de mes centres d’intérêt (la science-fiction et le XIXe siècle) avec ce petit guide découvert en librairie.

tea cup and queen lylouanne

Le deuxième dimanche étant consacré à l’époque victorienne, n’oubliez pas de me laisser vos liens en commentaires 🙂

Ce qu’en dit la quatrième de couverture :

« Des machines gigantesques mues par la vapeur, des héros en hauts-de-forme et monocles, des héroïnes en crinolines et ombrelles… L’imagerie du steampunk ne cesse de fasciner depuis la création du genre dans les années 1980. Mais, quelles en sont les origines ? Et quelles sont les oeuvres majeures en littérature, au cinéma ou en bande dessinée ? 
Rédigé par Étienne Barillier, spécialiste incontournable du genre, et Arthur Morgan, cofondateur de la communauté French Steampunk, ce guide dresse un état des lieux du steampunk aujourd’hui autour, notamment, de rencontres avec Tim Powers, K. W. Jeter, James Blaylock, Greg Broadmore ou Mathieu Gaborit. »
Mon avis :
Pour ceux qui n’auraient jamais entendu parler du steampunk qui est un phénomène difficile à définir, la formule célèbre de Douglas Fetherling permet de s’en représenter un peu l’esprit :
« Le steampunk s’efforce d’imaginer jusqu’à quel point le passé aurait pu être différent
si le futur était arrivé plus tôt. »
Avec une telle définition, on se doute qu’il est difficile de présenter le steampunk, mais les auteurs ont ici accompli un important travail de recherches digne de travaux universitaires. Avec cependant une couverture beaucoup plus belle (si vous avez fait des études, vous vous rappelez forcément de ces couvertures avec les auteurs qui posent dessus).
Mais ne croyez pas que vous vous ennuierez en lisant ce guide. Ici, point de formulations pompeuses, le but est vraiment de présenter et de clarifier les choses pour un public sensible au phénomène.
Après une introduction et dix questions pour présenter un peu les choses, les auteurs nous brossent un historique du mouvement littéraire depuis ses origines lointaines avec Jules Verne ou bien H.G. Wells jusqu’à la nouvelle vague actuelle. On peut ensuite y lire un guide de lecture présentant des fiches de lecture sur tous les romans steampunks parus, émaillées d’entretiens avec certains auteurs. On peut notamment lire celles des trois « pères fondateurs » que sont James Blaylock, K.W. Jeter et Tim Powers. L’ouvrage poursuit par la présentation de bandes dessinées, de films, de musiques et bien évidemment de costumes.
En tant que « vaporiste » débutante (quel joli mot !), j’ai évidemment beaucoup appris à la lecture de ce guide, en particulier sur la dimension « punk » du steampunk et le côté Do It Yourself qui me donnerait presque envie de me mettre à la couture (pour cela il faudrait déjà que je sache faire un ourlet). J’ai également apprécié que le livre ne limite pas le steampunk à l’univers victorien et tente de montrer qu’il y a énormément de pistes à explorer dans cet univers foisonnant.
Bien évidemment, ce livre est aussi un nid de tentations qui vous donnera envie de lire énormément de livres sur le sujet (et d’en éviter d’autres), il en va de même pour les films. J’aurais cependant aimé que l’on présente aussi des illustrations, même si je comprends tout à fait que cela aurait énormément augmenté les coûts de fabrication du livre (et pour 10€ je ne me plains pas). Du coup, je n’aurais rien contre un petit volume complémentaire en couleurs, pour compléter mes connaissances sur le sujet.
Le steampunk n’est donc pas juste un joli truc à la mode, mais un véritable phénomène littéraire et culturel sur lequel je vous conseille vivement de vous pencher au travers de ce guide.
victorien 2013
Publicités

23 réflexions au sujet de “Le guide steampunk – Etienne Barillier et Arthur Morgan (Dimanche victorien de septembre)”

  1. J’étais tombée par hasard sur ce livre il y a environ 1 mois en librairie, j’étais partie pour l’acheter, mais au final, le trouvant pas si épais que ça, je m’étais dis que 10€ ça faisait un peu cher, et je l’avais reposé. J’hésite toujours à le prendre, mais je pense qu’un de ces jours, je vais craquer et il me fera lui-même craquer pour d’autres livres ! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s