Littérature française, Littératures de l'imaginaire

Sous l’ombre des étoiles – Thomas Geha

sous l'ombre des étoiles

 

Pourquoi ce livre ?

Après La Guerre des Chiffonneurs que j’avais beaucoup apprécié, j’avais évidemment très envie de lire ce roman se situant dans le même univers. Alors quand l’auteur a proposé de lire son livre en epub en avant-première (le livre sort en décembre), j’ai été ravie.

Ce qu’en dira la quatrième de couverture :

La guerre entre Salamandres et Humains a pris fin.

À la suite d’une dernière bataille épique, Kee Carson, tireur d’élite à bord du Templier, s’échoue sur une planète insignifiante, Seinbeck.
Resté deux siècles en hibernation, il s’y éveille et apprend qu’Humains et Salamandres, descendants des naufragés, ont fini par s’allier en tribus nomades pour faire face à une menace mutuelle : les indigènes de ce monde.

Dans le clan qui l’adopte, Carson fait la connaissance de Sirval, un salamandre qu’il déteste aussitôt. Difficile pour lui d’oublier ses années de guerre, celles qui l’ont séparé de sa famille et de Valtor, sa planète natale. Mais bientôt, contaminé par Mari-Ou, guide de la Tribu de l’Espace, et Poing de Verre, un géant rouquin devenu son meilleur ami, il commence à changer…

Kee le sait parfaitement, aucun retour en arrière n’est possible : il devra s’adapter à son nouveau monde, sous l’ombre des étoiles…

Mon avis :

Que faire quand le monde que vous avez connu n’existe plus ? Que vos ennemis de toujours n’en sont plus ? Comment s’adapter à un nouveau monde, à ses joies mais aussi à ses dangers ?

Ce sont les questions que se pose l’auteur au travers du personnage de Kee, survivant miraculeusement sorti d’hibernation et qui doit apprendre à s’adapter à une nouvelle époque.

Un défi très difficile à relever, particulièrement lorsqu’il doit apprendre à cohabiter avec Sirval, membre d’une espèce ennemie dans son ancienne vie, un Salamandre. A travers Kee, c’est toute une société que nous apprenons à connaître, celle d’un monde, Seinbeck, où l’homme n’est pas l’espèce dominante, vivant sous la menace constante de l’espèce autochtone.

Un monde étrange et inconnu dont on découvre pourtant toute la richesse et la beauté durant la lecture. Kee finit par s’attacher à Seinbeck et à ses habitants et nous, les lecteurs, nous nous attachons malgré nous à Seinbeck et à Kee. Nul besoin de faire des descriptions à rallonge pour nous montrer la richesse d’un monde inconnu, ce livre en est bien la preuve et les amateurs de planet-opera apprécieront.

J’aime les livres qui vous prennent un peu par surprise, et Sous l’ombre des étoiles est de ceux-là. Vous pensiez juste faire une promenade dans un monde inédit ? Que nenni, ce livre possède quelques ressorts d’intrigue et de changement de type de narration qui finiront par avoir raison de votre regard extérieur pour vous impliquer dans l’histoire.

Vous aussi, vous voudrez savoir comment tout cela se termine. Le roman faisant dans les deux cent pages, il est d’ailleurs probable que vous aussi, vous le lisiez d’une traite, portés par une écriture fluide et travaillée.

Ceux qui ont apprécié La Guerre des Chiffonneurs redécouvriront avec plaisir l’univers proposé par l’auteur, ceux qui ne le connaissent pas encore, soyez les bienvenus dans l’univers des planètes pirates !

 

Publicités

2 thoughts on “Sous l’ombre des étoiles – Thomas Geha”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s