Les yeux d’ambre – Joan D. Vinge

les yeux dambreJ’ai découvert Joan D. Vinge par la Reine des Neiges, le premier tome du cycle de Tiamat (rien à voir avec le Disney ou le conte), mais vous avez peut-être vu des films dont elle a réalisé le scénario tels que Ladyhawke ou bien encore le Retour du Jedi.

Les yeux d’ambre est un recueil de cinq nouvelles assez longues aux ambiances très différentes les unes des autres. Si certains textes flirtent parfois avec une ambiance fantasy tout est orienté clairement science-fiction. Mais au-delà des lendemains qui chantent ou non, Joan D. Vinge a surtout su s’intéresser à ses personnages, et en particulier à ses personnages féminins. Ceux-ci font preuve d’une grande force et d’initiative et cela fait plaisir à voir. Dans une de ses nouvelles, seules les femmes peuvent devenir spationaute grâce à leur constitution, et on fait le basculement des rôles. Le traitement des thèmes abordés fait aussi preuve de la même modernité et dénonce des travers seulement en germe en 1978 mais bien implantés aujourd’hui tels que la manipulation des médias, le libéralisme à outrance, la télé-réalité ou bien la solitude.
En bref, un livre hautement recommandable ainsi que tous les autres écrits de cette autrice.

Publicités

5 réflexions sur “Les yeux d’ambre – Joan D. Vinge

  1. Vert

    Il est super ce recueil, ça m’a donné envie de jeter un oeil à ses autres textes (après avoir déjà lu tout le cycle de Tiamat il y a fort longtemps).

  2. Ping : Défi alphabet : bilan de janvier – Au Coeur de mes Lectures et mes Rêveries

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s