Le conte de la princesse Kaguya

le-conte-de-la-princesse-kaguya-225x300-compressorUn coupeur de bambous trouve un jour une petite fille dans une pousse de bambou. Convaincu de son haut rang, il décide de l’élever comme une princesse. Elle devient si belle que tous les hommes se battent pour obtenir sa main, devant même relever d’impossibles défis. Mais sa nouvelle condition va-t-elle la rendre heureuse ?

Mon avis

Ce film d’animation japonais est l’adaptation d’un conte traditionnel, Le coupeur de bambous, et effectivement cela se sent dans le narration du film. Le couple qui trouve un enfant aux pouvoirs étranges, les différents prétendants qui se battent pour l’épouser et relèvent des défis… vous y verrez des éléments que vous connaissez si vous êtes un habitué des contes. Mais ne vous y trompez pas, vous ne vous ennuierez pas car le conte de la princesse Kaguya est finalement assez différent de nos contes occidentaux, notamment sur tout ce qui concerne les relations amoureuses (les habitués des films d’animation des studios Ghibli n’en seront pas surpris).
Sur le plan technique, le réalisateur Isao Takahata, dont vous avez peut-être déjà vu les films d’animation Pompoko et Le tombeau des lucioles, renoue ici avec un style de dessin plus ancré dans la tradition japonaise, où des estampes relevées à l’aquarelle (comme vous pouvez le voir sur l’affiche ci-dessus) sont animées avec beaucoup de grâce et de fluidité. Un style de dessin qui surprend au début mais auquel on habitue vite.
L’histoire n’est cependant pas vraiment joyeuse (vous vous en doutiez au vu de la filmographie de l’auteur), et dénonce au passage la tyrannie de l’apparence et la condition féminine japonaise au Moyen Âge. Il prône un retour à la simplicité de la vie à la campagne. Je le déconseillerai donc aux enfants en dessous de sept ans, qui auraient de toute façon du mal à bien comprendre l’histoire. La longueur du film (plus de deux heures), montre d’ailleurs bien que ce n’est pas un film pour enfant.

En conclusion, on aurait tort de réserver Le conte de la princesse Kaguya aux enfants, cela serait se priver d’un véritable bijou d’animation et d’une très belle histoire.

Publicités

3 réflexions sur “Le conte de la princesse Kaguya

  1. J’avais bien aimé le film lorsque je l’avais vu en salle au moment de sa sortie. On était tou.te.s resté.e.s pantois.e.s dans la salle jusqu’à la fin du générique tellement la fin nous avait retourné. C’est un très beau film qui fait réfléchir.

  2. Baroona

    Ce dessin, non mais ce dessin ! Clairement déstabilisant au démarrage, mais après quelques minutes, quand la magie opère, quelle baffe !
    Je ne sais pas ce que ça donne pour des enfants par contre, c’est quand même bien particulier, même 7 ans ça me parait tendu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.