Court Métrange, je regarde, Je sors, Salons et festivals

Court-Métrange est là !

court metrangeC’est aujourd’hui que démarre à Rennes Court-Métrange, le festival international du court-métrage insolite et fantastique ! C’est là que je prends ma dose annuelle de cinéma étrange et je ne suis pas la seule car les séances sont souvent prises d’assaut !

En plus des séances aux TNB (voir le programme ci-dessous), vous pouvez également vous promener dans le Village Métrange, les commerces voisins du TNB s’impliquant dans le festival.

A voir aussi jusqu’à dimanche soir, l’exposition « Être ou ne pas être artificiel », en collaboration avec le Naïa Museum, à l’Hôtel Pasteur.

Demandez le programme !

Jeudi 19 octobre

19h15 : Lignes de force
21h : L’être sans réponse
22h45 : Matières instables

Vendredi 20 octobre

19h15 : Carte blanche au festival de Lund
21h : Mortels qu’on bat
22h45 : Déments et merveilles

Samedi 21 octobre

17h30 : Jeux de regards
19h15 : Par ici l’assorti
21h : Carte blanche à Benjamin Leroy
22h45 : Eye Scream

Dimanche 22 octobre

18h : Séance films primés

Vous comptez y aller ? Bonne découvertes métrangesques !!!

Publicités
je regarde

ça (2017)

çaÀ Derry, petite ville du Maine les disparitions d’enfants se multiplient. Parmi elles, celle de Georgie, happé dans les égouts par un mystérieux clown…

ça et moi, c’est une longue histoire. Elle commence suite à la diffusion d’une annonce télévisée du film alors que je devais avoir à peu près l’âge de Georgie. Autant vous dire que s’en est suivi un horrible cauchemar qui m’a fait détesté les clowns pendant quelques temps.

J’ai enfin vu le téléfilm l’année dernière, que j’ai bien apprécié, ce qui est plus facile quand on n’a plus l’âge des victimes du clown.

Alors, qu’en est-il de ce remake ?

Tout d’abord, les acteurs sont excellents. Sachant que tout le film repose sur le talent d’acteur d’enfants, d’autant plus pour un film d’horreur qui nécessite des acteurs crédibles pour pouvoir entrer dans le film.
Les adultes sont très bons aussi, et l’acteur qui incarne le clown Grippe-sou est totalement effrayant.
L’horreur est accentuée par des effets spéciaux de qualité, ainsi que par une certaine sobriété des moyens utilisés. Une efficacité que l’on retrouvait déjà dans le film Mama du même réalisateur
Je ne sais pas si le scénario est fidèle au livre d’origine, mais en tout cas il l’est au téléfilm, dont il ne prend que la partie qui se passe en 1988-89. Ce parti pris permet de mieux présenter les différents protagonistes, leurs personnalités et leurs enjeux respectifs. Le film accentue les aspects nostalgiques et est un hommage aux films d’enfants des années 80 tels que les Goonies. Mais la version trash des Goonies.
Cela permet d’autant plus de mieux cerner ça ainsi que la ville de Derry, deux facettes d’une même pièce maléfique.
Un excellent film que je vous recommande absolument si vous aimez vous faire peur.

je regarde

S.I. (Vous connaissez ?)

On s’en sert tout le temps mais pourtant on le connaît assez peu, c’est le Système International de poids et mesures.

Si vous voulez savoir pourquoi un mètre mesure un mètre, une heure une heure et un kilo un kilo, le youtubeur e-penser a réalisé une série de courtes vidéos sur le sujet. J’ai adoré les regarder et je vous recommande absolument de le faire aussi.

Vous ne verrez plus les unités de mesure du même oeil !

En commentaire, mettez-moi svp une vidéo que vous avez aimé dernièrement, je suis curieuse de les découvrir !

je regarde

Vu #5

Voici mon avis sur 3 films vus récemment, vous les avez vus ?

the dark knight risesThe dark night rises

Des années après la disparition de Batman, Bruce Wayne vit reclu. Mais une nouvelle menace plane sur Gotham City
Je n’avais toujours pas vu le troisième film alors que j’avais vu les précédents il était donc temps de le faire ! Je l’ai trouvé bien intéressant sur son propos concernant la liberté et l’extrémisme. Par contre tout comme pour The Dark Knight je le trouve un peu trop long c’est dommage.

le-prince-d-egypteLe prince d’Égypte

Moïse a été recueilli bébé par la famille du Pharaon. Lorsqu’adulte il se rend compte qu’il est en fait un hébreu, peuple mis en esclavage par les égyptiens, il se réfugie dans le désert..
Voilà un dessin animé pas mal du tout, de mémoire assez fidèle au texte biblique, tout en rendant tous ses personnages intéressants, y compris ceux dont le point de vue n’est pas évoqué à la base, comme celui de Pharaon. Joliment animé et avec des chansons sympas, je vous en conseille le visionnage si ce n’est pas déjà fait.

i robotI, robot

Dans un futur proche, les robots sont omniprésents. Pacifiques grâce aux trois lois qui leur sont implantés :

  1. Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, en restant passif, permettre qu’un être humain soit exposé au danger ;
  2. Un robot doit obéir aux ordres qui lui sont donnés par un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi ;
  3. Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n’entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi.

Pourtant un policier se méfie d’eux…
J’ai revu avec plaisir cette adaptation des œuvres sur les robots d’Asimov qui initie très bien les néophytes à toutes les questions qui émanent de l’intelligence artificielle.

je regarde

Vu #4

Je rattrape mon retard dans les chroniques de films visionnés récemment, voici trois films qui sont des suites, je complète mes connaissances cinématographiques petit à petit.

mad-max-2Mad Max 2

J’avais déjà vu les Mad Max 1 et 4, il était donc temps que je vois le reste de la saga !
Quelques années après la catastrophe qui a conduit à l’écroulement des états, Mad Max erre dans une Australie dévastée. Les circonstances le poussent à aider un groupe pacifique mais possédant du pétrole…
Changement d’ambiance par rapport au Mad Max 1 avec une tonalité nettement plus post-apo. Une bonne grosse poursuite et des personnages bien barrés. Bref, du Mad Max

mad-max-3Mad Max 3

Dans un monde qui commence à oublier qu’il y a eu un avant la Catastrophe, Mad Max se retrouve confronté à Trocville et à son dôme du tonnerre.
J’étais curieuse de voir cet opus tant décrié qui finalement m’a bien plu aussi. L’ambiance est bien barrée et la référence au passé devient mythique même si elle n’est pas oubliée. Moins de course poursuite mais il y en a quand même.

indiana-croisadeIndiana Jones et la dernière croisade

Le célèbre archéologue doit retrouver le Graal et son père qui s’était lancé à sa recherche.
Mon opus préféré de la saga, qui me fait rire par anticipation tellement je le connais bien. Le duo formé par Harrison Ford et Sean Connery est excellent !

je regarde

Vu #3 : spécial suites et sagas

Je suis un peu en retard dans mes comptes-rendus de films car j’en ai vu pas mal ces derniers temps. Vous risquez donc d’avoir pas mal d’articles à ce sujet cette semaine.

indiana-temple-mauditIndiana Jones et le Temple Maudit

Suite à un atterrissage raté en Inde, Indiana, accompagné de la chanteuse Willie et du petit Demi-Lune, sont confrontés à un palais rempli de forces maléfiques.
Ce revisionnage fut plutôt une bonne surprise, puisque j’en gardais une mauvaise impression. En fait, ce deuxième opus, bien que très différent du premier et du troisième film reste très drôle malgré sa tonalité plus sombre.

rogueoneRogue One : a Star Wars story

Je suis enfin allée voir le dernier Star Wars au cinéma et je ne regrette pas du tout ! L’histoire est très intéressante et les personnages plutôt attachants (même si on sait qu’il ne faut pas s’attacher parce qu’on a tous vu l’épisode IV). J’ai aussi aimé comment une facilité scénaristique dans l’épisode IV est devenue un plan prémédité, c’était un joli clin d’œil aux fans de la saga. J’ai aussi beaucoup aimé regarder les différents mondes et j’ai presque regretté de ne pas le voir en 3D. Même les méchants sont cools.

dirty-dancing-2Dirty Dancing 2

En 1958 juste avant la révolution, une jeune fille américaine installée à Cuba avec sa famille fait la rencontre d’un serveur cubain qui se révèle aussi un excellent danseur.
Soyons honnêtes, j’ai juste regardé ce film parce que Diego Luna (qui joue aussi Cassian dans Rogue One) joue dans ce film. Je ne suis pas très film de danse et même si je garde un bon souvenir du visionnage de Dirty Dancing 1 je ne suis non plus une grosse fan. Mais ce film fut plutôt une bonne surprise avec une relation entre les deux protagonistes bien développée, une dimension politique et une dénonciation du racisme. Le film se garde bien de tomber dans la romance mielleuse et c’est bien agréable.

je regarde

Vu #2

Voici le compte-rendu de mes visionnages de la semaine dernière !

indiana-jonesIndiana Jones : Les aventuriers de l’arche perdue

Bon je dois vraiment résumer ce film ? Indiana Jones est un docteur en archéologie et chasseur de trésor. Les services secrets lui apprennent que les nazis sont sur le point de découvrir l’arche d’alliance. À lui de les en empêcher…
Indiana Jones est un film tellement culte pour moi, qu’il n’est difficile de le juger objectivement. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’on ne s’ennuie pas une seconde et qu’il donne plein d’énergie !

paterson_filmPaterson

La semaine de Paterson, jeune poète vivant à Paterson.
Avec ce synopsis tout simple, on peut s’attendre à tout. Mais c’est sans oublier le talent de Jim Jarmush qui arrive à nous faire la démonstration que la poésie  est partout pour qui veut bien la voir. Cela donne très envie de se remettre à lire de la poésie et de regarder les autres films de Jim Jarmush que je n’ai pas encore vu !

 

Vous avez vu ces films ? Vous avez vu vu quoi la semaine dernière ?

je regarde

Vu #1

Sur le même principe que le billet d’hier sur mes lectures, Vu sera consacré aux visionnages de la semaine dernière.

epic.jpgEpic : la bataille du royaume secret

Après le décès de sa mère, Marie-Catherine vient vivre chez son père, un savant obsédé par la découverte de l’existence de créatures minuscules. Le même jour, la reine des hommes-feuilles doit désigner son héritière. Mais tout ne va pas se passer comme prévu.

Epic est un très beau film, à l’animation hors du commun, belle et dynamique. L’intrigue est agréable à suivre, même si le scénario est assez prévisible, ce qui est dommage. Mais les enfants adoreront c’est certain !

un-monstre-a-parisUn monstre à Paris

A Paris lors de la crue de 1910, une puce devient accidentellement géante. Une diversion idéale pour le préfet de Paris, prêt à tout pour faire oublier les inondations aux Parisiens…

Un monstre à Paris est un film d’animation excellent, à l’intrigue intéressante qui traite de manipulation politique et du dépassement des préjugés. On ne s’ennuie pas une seconde et les chansons sont très sympas ! A voir absolument !

caIt

Dans une petite ville du Maine, des enfants disparaissent. Un homme prévient ses amis d’enfance : ça est revenu…

J’ai beaucoup aimé ce téléfilm adapté d’un roman de Stephen King, et notamment la manière dont est abordé la cruauté durant l’enfance, la gestion de la peur ainsi que la mentalité des petites villes. Le film en lui-même ne m’a pas fait peur (alors que le trailer m’avait effrayé enfant) et les effets spéciaux ont un peu vieilli mais ça reste quand même intéressant à voir.

Et vous, vous avez vu quoi la semaine dernière ?

 

je regarde

3 films vus récemment : Whisky, Dracula et fées

Sur le même principe que pour les livres, je vais vous parler de trois films que j’ai vu récemment. Vous êtes prêts ?

La part des anges

PART DES ANGESLa part des anges nous parle de jeunes gens perdus, qui lors de travaux d’intérêt généraux, découvrent la dégustation du whisky. Le film s’attarde sur le personnage de Robert Emmerson, jeune père de famille, qui essaie de se sortir de son passé de malfrat. Les personnages sont attachants, et Ken Loach réussit à nous peindre des gens avec des problèmes sans tomber dans le misérabilisme. Pour les novices en whisky comme moi, vous apprendrez beaucoup sur le sujet. Quelques moments sont très drôles mais ils sont contrebalancés par des moments assez dur. Ce n’est donc une comédie où on rit d’un bout à l’autre, mais un film qui rend de bonne humeur et que je reverrais avec plaisir.

Dracula untold

dracula untoldCe film est un gros gâchis, car il possède des scènes très bien filmées avec des partis-pris de réalisation intéressants, un bon choix de casting, mais un scénario inexistant. On essaie de nous expliquer pourquoi Dracula est devenu vampire et de justifier ses actes. Si les concepts évoqués auraient pu être intéressants, il sont développés d’une manière fort ennuyeuse et cela est bien dommage. Synthétisé en un bon quart d’heure, il pourrait constituer un bon prologue à la fin, qui elle promet une intrigue contemporaine bien plus originale.

 

Les aventures de Zak et Crysta

zak et crystaIl ne me semble pas avoir vu enfant ce classique de l’animation, mais j’ai quand même passé de bons moments. L’intrigue est assez simple, mais j’ai apprécié que l’histoire se passe avec des adultes et non des enfants comme trop souvent dans les films jeunesses. Le personnage le plus intéressant reste cependant celui de la chauve-souris et le film devrait s’appeler comme lui, tant il le porte.  Un petit message écolo intéressant sans être trop moralisateur et des chansons mignonnes. A regarder si vous tombez dessus.

 

Vous les avez vus ? Vous en pensez quoi ? Bonne fin de weekend à tous !

je regarde, La quinzaine de l'imaginaire

Warehouse 13

warehouse_13_wallpaper_1280x1024_1

Les agents Pete et Myka sont affectés à un mystérieux endroit nommé l’Entrepôt 13, où sont stockés beaucoup d’objets étranges et dangereux. Leur mission ? Collecter les artefacts pour les mettre hors d’état de nuire.

J’ai commencé l’année avec cette chouette série, où l’on suit deux agents dans des enquêtes fantastiques. En matière de séries télévisées, j’aime particulièrement celles où le surnaturel surgit dans la réalité. On s’amuse bien avec l’Histoire, les enquêtes étranges et surtout un excellent duo qui pour l’instant fait bien la paire (j’en suis à la fin de la saison 1). On peut regarder plusieurs épisodes à la suite sans s’ennuyer.

Une bonne petite série, dans la veine de celles que j’aimais regarder dans les années 90 et début 2000, avec une bonne dose de fantastique sans se prendre trop au sérieux.

Une bonne découverte !

Un autre billet dans le cadre de la Quinzaine de l’Imaginaire :

logo 15aine imaginaire