Utopiales 2016 : Premier jour

En direct de la salle de presse où il y a un ordinateur à disposition, voici mon compte-rendu de la journée d’hier ! Suivez-moi !

11h : Je fais du JDR

dsc_06341

En pleine partie de jeu de rôle !

Comme l’année dernière, je décide de débuter mon séjour en Utopiales par une partie de jeu de rôle. Avec mes deux colocataires, nous voilà embarquées dans un univers cyberpunk pour y incarner des technomanceurs, mi-homme, mi-machine. Je réponds au doux nom de Gertrude !

Le jeu, une adaptation de Royal Blood, se joue avec des cartes de tarot. Très participatif, il demande une grande implication des joueurs, ce qui est très intéressant. Le maître de jeu était super, si vous venez aux Utopiales aujourd’hui, cherchez Antoine, il y sera toute la journée !

13h : Je vais à des expos

dsc_06401

Exposition Bajram

J’ai ensuite essayé d’aller à une conférence, mais impossible de se concentrer. Je suis donc allée voir les expositions. Celle de Bajram, qui a illustré l’affiche, était pas mal, mais comme je n’ai pas lu Universal War, je n’ai pas été très intéressée par les planches.
Science Machina était très intéressante, j’ai appris beaucoup de choses et j’ai apprécié les planches de bande dessinée qui accompagnaient les explications. A voir !

dsc_06391

Écran profond des îles Salomon

Enfin, Prototypes du Grand Napotakeu valait le coup d’œil, notamment pour  ses installations.

15h : Je prépare Noël

J’ai aussi fait la file pour dédicacer un futur cadeau de Noël (mais je garde les détails secrets).

Conclusion : vive les Utopiales !

Une journée fort agréable, où je n’ai pas fait beaucoup de conférences mais j’ai pas mal traîné et papoter avec des gens. J’avoue que ce sont les moments que je préfère dans un festival : traîner et sentir l’ambiance spécifique des lieux.

Et vous, comment se passent vos Utopiales ?

Utopiales 2016 : J-3 !

utopiales2016De samedi jusqu’au 3 novembre se déroulera le chouette festival des Utopiales !

Machine(s)

Le thème de cette année sera autour des machines. Qu’elles soient pour explorer, pour transformer, pour servir ou simplement extraordinaires, elles seront omniprésentes dans le programme.

Un programme bien fourni

Comme tous les ans, je vais vouloir me dédoubler, il y a tant à voir et à faire. Voici ma sélection :

  • Samedi 12h : La machine est-elle l’avenir de la femme ?
  • Samedi 13h : Qui aura accès aux machines et à leurs ressources ?
  • Samedi 14h : Le vaisseau spatial comme personnage
  • Samedi 15h : Le voyage fantastique
  • Dimanche 11h : Remise du prix Planète SF des blogueurs
  • Dimanche 12h : Rencontre avec Alan Turing
  • Dimanche 13h15 : La drôle de guerre d’Alan Turing (documentaire)
  • Dimanche 14h45 : Cronos (film)
  • Dimanche 16h : La machine mythologique
  • Dimanche 19h : Remise du prix Julia Verlanger
  • Lundi 11h : Les machines alchimiques
  • Lundi 13h : L’uchronie technologique
  • Lundi 15h : Positivisme et science-fiction

Là-dedans, il faudra aussi que je trouve du temps pour les expositions, les dédicaces, les jeux et la causette avec les amis blogueurs et non-blogueurs. Ce sera très chargé !

Bien entendu, ce programme ne sera absolument pas tenu, et je ferai surtout à l’inspiration !

On se retrouve là-bas ?

J’y serai du samedi au lundi et je vous ferai un compte-rendu de chaque journée sur le blog. Si vous venez, faites-moi signe !

En vrac… le mois de mai

Bienvenue dans cet article fourre-tout ! Pourquoi cet article ? Parce que je me suis rendue compte que j’aimais bien lire ce genre de choses chez les autres blogueurs, alors je vais faire pareil.

Commençons par le bilan du Camp NaNoWriMo. Celui-ci est mitigé, puisque même si j’ai fait une bonne première quinzaine, je n’ai pas du tout écrit la seconde moitié du mois. La faute à un manque d’organisation du à de nouvelles priorités très importantes (recherche d’appart et de stage) qui prenaient du temps, mais surtout de l’énergie. L’écriture est donc passée au second plan. Mais l’expérience fut très intéressante, et j’ai très envie de continuer à écrire de la fiction (en plus d’écrire sur le blogounet bien sûr) car cela m’amuse beaucoup.

Le rythme du blog s’est donc pas mal relâché (et je m’excuse pour les chroniques de SP en retard, ça va arriver je vous le promets !), parce que dans le cadre de mon stage je découvre le développement web, du coup j’ai plus envie de m’occuper du design du blog plutôt que des articles. Je vais sans doute m’y mettre bientôt, quand j’aurais plus de temps et de finances, ce qui me fournira un entraînement utile avant de retourner sur les bancs de l’école me former au métier de développeur. Autant joindre l’utile à l’agréable.

Sinon, fin mai je me rendrais aux Imaginales pour la première fois et j’ai hâte d’y être ! Le programme vient de sortir et il est alléchant. J’aimerais lire plein de livres avant le festival afin de pouvoir encore plus papoter avec les auteurs, comme j’avais réussi à le faire avant Rue des Livres, on verra si j’y arrive et si je peux en plus les chroniquer.

Ce weekend, je vais me rendre à la Pentecôte du Roi Arthur. Je ne sais si ce sera très littéraire, mais j’essaierai de vous en parler ici.

Enfin pour les Rennais, je vous recommande d’aller visiter Katena, une attraction qui est présente au Thabor jusqu’au 15 mai. C’est une immense structure gonflable dans laquelle on entre pour y découvrir un espace étrange et coloré dans lequel on peut rester très longtemps, s’allonger et même dormir. J’y suis allée mardi et c’était génial. Vous en dire plus serait compliqué, car l’expérience est difficile à rendre en mots mais vous devez absolument vous y rendre si vous le pouvez, ça vaut le coup et on en ressort heureux en plus !

Je vous dis donc à très vite avec des billets sur des livres parce que j’ai plein de belles découvertes dont j’ai envie de vous parler !

Les 3 trucs cools que j’ai découvert grâce aux Utopiales 2015 et dont vous pouvez profiter aussi

Lors de mes trois jours aux Utopiales, j’ai découvert plein de trucs sympas (voir ici mes comptes-rendus des jours 1, 2, 3). Voici donc 3 trucs que je vous recommande :

1- Visiter Mars avec votre smartphone

Si vous aussi vous voulez vous promener sur Mars, vous pouvez le faire gratuitement avec votre smartphone ou votre tablette ! L’application VR2Mars vous transporte sur des relevés exacts de la planète et c’est très amusant à faire. En plus c’est gratuit !

2- Voir les conférences 

Si vous avez manqué les conférences, pas de problème, ActuSF en a enregistré beaucoup d’entre elles ! Vous pouvez les écouter en ligne, en audio ou en vidéo, et même télécharger les MP3 ! La liste des conférences est ici

3- Découvrir les éditions Alire

Les québécois les connaissent déjà mais ils sont désormais distribués en France, donc vous pouvez commander vos livres chez votre libraire sans souci, ou bien commander vous-même si vous n’avez pas de libraire sous la main puisque les frais de port sont offerts à partir de 3 livres achetés. J’ai quelques livres dans ma PAL donc je vous en reparle vite.

Utopiales 2015: jour 3

image

En ce troisième jour, j’ai commencé par fouiner dans les livres d’occasion, où j’ai trouvé un roman de Lafferty pour mes parents.
Je suis ensuite allée acheter un livre des éditions Alire, afin de participer au mois québécois qui commence aujourd’hui.
J’ai testé l’application VR2Mars qui permet de visiter Mars sur votre smartphone.

J’ai acheté un livre aux Editions Alire d’Esther Rochon, je vous en dirais plus dès que je l’aurai lu mais ça se passe en Enfer donc le concept me plaît 🙂

Sinon beaucoup de papotage avec les auteurs et les amis, parce que c’est aussi ça les festivals.

Enfin, une petite déception, j’ai voulu assister à la rencontre de Michal Ajvaz qui a remporté le prix des Utopiales, mais il était parti le matin sans prévenir personne. Déjà qu’il n’était pas du tout causant la veille à la dédicace (je ne demande pas grand chose mais au moins un petit échange, un sourire, une interaction quelconque), je n’ai pas pu me faire une bonne impression de cet auteur ce qui est bien dommage pour lui et pour sa maison d’édition qui ne méritait pas ça. Par contre l’organisation était au top, et Ugo Bellagamba est venu s’excuser ce qui était très aimable de sa part.

En conclusion, les Utopiales 2015 furent un très bon cru pour moi, j’ai rencontré plein de gens sympas et appris plein de choses intéressantes. J’espère que je pourrais y retourner l’année prochaine !

Utopiales 2015: jour 2

image

Ma journée a démarré avec le prix des blogueurs du Planète – SF qui fut attribué à Morgane Caussarieu pour Dans tes veines. J’ai ensuite complété mon anthologie avec les dédicaces de Daryl Gregory et Stéphane Przybylski. J’ai tant bien que mal résisté à l’appel des livres de la librairie en déjeunant et en terminant Le sang des immortels de Laurent Genefort que j’ai ensuite rencontré pour une dédicace. J’ai terminé mon tour des expositions dont j’ai beaucoup apprécié l’accrochage. Après avoir regardé un bout très intéressant de la conférence « Les faux-semblants du pouvoir: représentations de la vie politique dans la science-fiction », je me suis fait dédicacer L’autre ville de Michal Ajvaz (qui a d’ailleurs obtenu hier soir le prix Utopiales) et j’en ai profité pour acheter La sagesse des hobbits de Noble Smith (je ne peux pas résister à un guide de développement personnel basé sur les hobbits vendu en poche). Puis je suis allée à la conférence sur « Les temps parallèles: quand l’uchronie permet de mieux comprendre l’histoire » où j’ai par chance trouvé une place assise. J’apprécie particulièrement le fait que les conférences soient si accessibles on peut assister à une partie seulement sans gêner les gens ce qui donne plus envie de tester. Je suis restée à celle sur « Le règne de l’homme-machine aura-t-il lieu ? » puis je suis partie voir la finale de la coupe du monde de rugby (excellent match).
En sortant, je me suis rendue à la rencontre organisée par les éditions Alire, dont j’avais rencontré l’équipe le matin même. Une rencontre très sympathique dont je suis repartie avec des livres, merci !!!!
Une excellente deuxième journée qui s’est terminée par un resto fort sympathique.

Utopiales 2015: jour 1

image

Levée avant l’aube pour arriver vers 10h au salon, ça pique un peu. D’ailleurs, j’ai oublié de prendre mon ordinateur, je vais devoir tout rédiger au smartphone (ne faites pas attention à la mise en page du coup).
Heureusement, cette première journée de festival fut à la hauteur de l’effort. Après avoir discuté avec des gens, acheté l’anthologie des Utopiales et bu du café dans la salle presse, je me suis dirigée vers une conférence intitulée: « Matières à fiction ! Les nouveaux matériaux dans pas oeuvres de science-fiction » avec Fabien Guillemot, Raphaël Granier de Cassagnac et Roland Lehoucq, modérée par Pascal J. Thomas. Une conférence très intéressante et qui confirme mon intérêt cette année pour les conférences scientifiques.
Après avoir fait signer mon anthologie par Mike Carey, je me suis dirigée au pôle ludique pour une partie de jeu de rôle masterisée par Denis Hamon, dont le roman Les compagnons de foudre vient de sortir chez Ad Astra. Le jeu de rôle dure deux très amusantes heures et constitue une excellente mise en bouche pour le livre, que je me suis fait dédicacer juste après. Si vous avez envie d’essayer, une autre session de jeu aura lieu samedi après-midi !
J’ai ensuite complèter ma collection de dédicaces de l’anthologie avec Jean-Laurent Del Socorro, puis je vais voir un peu de l’exposition Manchu, un vrai bonheur pour les yeux !
Il était alors temps de me rendre à la deuxième conférence de la journée intitulée « Expérience de pensée. Le choc en retour: et si une découverte archéologique modifiait notre interprétation du passé ? » avec Jaouen, Guillaume Lecointre, Christopher Priest et Sébastien Chartrand et modéré par Xavier Mauméjean. Une conférence intéressante mais je commençais à fatiguer. J’ai enchaîné avec Laurent Genefort qui subissait une interro surprise sur les extraterrestres.
Je suis ensuite allée me promener sur Mars, grâce à un procédé qui projette en 3D des images filmées par des satellites et les rovers. Une expérience impressionnante, que je vous recommande de faire si vous passez sur le festival ce week-end !
Après être allé manger italien, je me suis rendue à la remise du prix Julia Verlanger. Un hommage émouvant a été rendu à Ayerdhal. Le prix a été attribué à Lu’men de Laurent Genefort, avec un Prix Spécial attribué à L’Adjacent de Christopher Priest.
Une excellente première journée !

Blog en vacances !

Aujourd’hui je pars dans le Tarn pendant une semaine pour aller voir ma famille, je vais donc éviter d’aller sur Internet. A mon retour, les publications sur le blog risquent de se faire (encore plus) rare car je déménage à la fin du mois. Mais il n’y a pas de coupure internet à prévoir en théorie puisque l’appartement où je vais dispose déjà d’une ligne.

Je vous fais donc de gros bisous et je vous dis à bientôt !!!

palmiersCette photo a été prise à Rennes 🙂

Rencontres de l’imaginaire de Brocéliande 2015 : des fées et du steampunk

rencontres brocéliandeAvant de partir en vacances, je tenais à vous faire un bref compte-rendu de mon samedi après-midi aux rencontres de l’imaginaire de Brocéliande (j’avais pris des photos exprès pour vous faire ce billet).
Avec les copines, nous sommes arrivées assez tard dans l’après-midi, parce que nous nous sommes perdues à cause de déviations qui n’étaient pas pratiques (les fées ont voulu nous kidnapper mais nous ne nous sommes pas laissées faire). Heureusement, il nous restait assez de temps pour profiter du festival.
J’ai commencé par me faire dédicacer Le guide steampunk par Arthur Morgan. Comme vous le savez si vous avez lu mon billet, j’ai beaucoup aimé ce guide, j’ai donc été ravie de pouvoir rencontrer l’un des auteurs !

Ce chouette moment a pu être immortalisé par Camille, merci beaucoup  (à côté de moi, se trouve Xian vêtue de noir)  !

comper dédicace
Après je suis allée visiter l’exposition temporaire du château de Comper, qui était cette année consacrée à Excalibur. Une exposition très intéressante, qui permet de retracer les origines mythologiques de cette épée. Si vous avez l’occasion de passer du côté de Comper d’ici la fin de l’été, je vous recommande de la visiter. La muséographie était claire et didactique et il y avait de chouettes mises en scène.DSC_0004 (1) J’ai notamment croisé un nain dans sa forge.
Sur les conseils d’Arthur Morgan, je suis ensuite allée voir la Breizh Steampunk Society qui proposait des démonstrations d’objets forts étranges, mais très utiles d’après les membres de cette société. Voilà un petit aperçu de leur tente au bord du lac.breizh steampunk society
Je me suis évidemment attardée sur les stands de livres mais je n’ai rien acheté de particulier (j’ai repéré plein de livres par contre).
DSC_0010Avant de partir, j’ai quand même essayé de voir le château de la fée Viviane sous le lac. Vous le voyez ?

La soirée fut consacrée au concert du Nahelband (si vous ne connaissez pas encore la série audio le donjon de Naheulbeuk, vous devez cliquer là). L’ambiance était géniale !

C’était la première fois que je me rendais à ces rencontres de l’imaginaire et j’ai adoré ! J’espère avoir l’occasion de m’y rendre l’année prochaine 🙂 »

Jeux de société: La gloire de Rome et Timeline

Bonjour à tous ! Voici une petite idée d’article qui me trotte depuis quelques temps dans la tête: vous donner brièvement mon avis sur les jeux de société auxquels je joue.
Hier soir, j’étais avec des amis à une soirée organisée par l’association Ludibli. Le thème de ce mois-ci était les jeux sur l’histoire.

Nous avons commencé à jouer à La gloire de Rome.
C’est un jeu de gestion où l’on gagne en construisant des bâtiments (qui donnent des pouvoirs) et en amassant des stocks à l’aide de sa clientèle. J’en ai beaucoup aimé la logique, basée sur le fonctionnement de Rome durant L’Antiquité (le recours au clientélisme est une très bonne idée).

image

J’ai aussi apprécié l’interaction entre les joueurs, qui peut parfois être un problème dans ce genre de jeux. En effet, c’est le premier joueur qui détermine le type d’action à faire durant le tour, et les autres joueurs peuvent choisir entre suivre et penser. Cependant, si j’ai réussi à bien me débrouiller, je crois que les cartes étaient mal mélangées (il faut TOUJOURS bien mélanger ses cartes) et donc nous nous sommes parfois retrouvé bloqués. Le côté aléatoire de la pioche peut déranger certaines personnes car il est impossible de faire une stratégie sur plus de quelques coups. A vous de voir si cela vous dérange ou pas. Pour ma part, j’en referai volontiers une partie.

Le deuxième jeu auquel nous avons joué est Timeline. Un jeu très court (pas plus d’un quart d’heure) qui consiste à placer des évènements dans une ligne du temps constituée au fur et à mesure par les événements que l’on pose. Il faut donc être de plus précis dans le placement des cartes si l’on veut éviter de se tromper (et de piocher un nouvel événement à replacer). Le gagnant est celui qui est arrivé à placer correctement toutes ses cartes. Il y a différents types de Timeline, nous avons joué à la version musique et cinéma, qui à mon avis n’est pas la plus simple. Le jeu est assez amusant, sous réserve que tous les joueurs s’y connaissent un peu dans le domaine choisi. En tous cas, il fait réviser les dates de manière ludique (si je l’avais connu durant mes études d’histoire, j’en aurais d’ailleurs volontiers copié le principe pour réviser les dates avant les examens).

J’espère que cet article vous a plu et vous donnera envie de jouer 🙂