Grantchester

grantchester Quoi ? Deux billets aujourd’hui ? Elle est devenue folle ? Rassurez-vous, c’est juste parce que je me suis rendue compte que j’avais oublié de vous parler de ma découverte de dimanche dernier : Grantchester ! Comme le replay des deux premiers épisodes n’est disponible que jusqu’à 20h50, il fallait absolument que je vous en parle aujourd’hui 🙂

Grantchester est donc le nom d’une bourgade anglaise située près de Cambridge, où notre personnage principal, Sidney Chambers, officie en tant que vicaire dans les années 50. Durant le premier épisode, il est confronté à un suicide sur lequel il mène l’enquête. Il rencontre à cette occasion l’inspecteur Geordie Keating, qui voit rapidement un lui un allié fort utile. La raison en est simple : les gens se confient bien plus facilement à un pasteur qu’à un inspecteur !

Voilà donc un duo fort intéressant et prometteur. Les enquêtes sont bien ficelées, les personnages intéressants et complexes. L’ambiance années 50, avec toutes les thématiques que cela comporte est très bien rendue. Pour l’instant, on sent que la petite équipe de personnages principaux est en train de se former et c’est très agréable.

Enfin, pour ceux que l’aspect religieux pourrait rebuter ne vous inquiétez pas, Sidney est un pasteur plutôt ouvert d’esprit, ce qui ajoute à la sympathie que l’on a pour ce personnage (en plus il n’est pas désagréable à regarder^^).

Donc je vous recommande de tester cette charmante série aujourd’hui, et de retrouver la suite dès ce soir sur France 3 !
challenge-sherlock___running_wallpaper_by_draft624-corrigc3a9Cela me permet de valider ma première participation à A year in England !

Sleepy Hollow – Tim Burton

sleepy hollow

 

 

Dans le cadre du challenge Halloween, nous avons décidé de revisionner un film que j’adore : Sleepy Hollow !

Résumé (merci Allociné) :

En 1799, dans une bourgade de La Nouvelle-Angleterre, plusieurs cadavres sont successivement retrouvés décapités. Les têtes ont disparu. Terrifiés, les habitants sont persuadés que ces meurtres sont commis par un étrange et furieux cavalier, dont la rumeur prétend qu’il est lui-même sans tête. Les autorités new-yorkaises envoient alors leur plus fin limier pour éclaircir ce mystère. Ichabod Crane ne croit ni aux légendes, ni aux vengeances post-mortem. Mais, à peine arrive, il succombe au charme étrange et vénéneux de la belle Katrina Van Tassel.

Mon avis :

Je vous l’ai dit au début de cet article, j’adore ce film et je ne me lasse pas de le regarder (pour l’objectivité passez votre chemin). Ce revisionnage a donc été une véritable partie de plaisir.

Tim Burton a su ici développer une histoire et une esthétique tout à fait originale et qui est sa marque de fabrique. Le casting est la hauteur du film : Johnny Depp et Christina Ricci ont ici des rôles assez complexes qui leur permettent d’exprimer leurs talents d’acteurs. Ichabod Crane, jeune inspecteur déterminé à expérimenter ses méthodes scientifiques et confronté au surnaturel,  exprime bien ici l’ambivalence de la fin du XIXe siècle entre superstitions et positivisme scientifique. Katrina van Tassel est quant à elle un personnage féminin comme on en voit trop peu au cinéma, avec une véritable personnalité et un côté mystérieux qui la rend très intéressante.

Un autre personnage fascinant est ici la forêt. Les bois du Ponant avec ses arbres morts et sombres quels que soit la saison donnent toute son atmosphère au film.

Ayant lu la nouvelle originelle d’où est tiré l’histoire, je peux vous dire que le film est très original par rapport à cette histoire, et ont finalement peu de points communs entre elles.  L’intrigue du film est certes clairement fantastique, mais est également une excellente intrigue policière qui ravira les amateurs du genre mais aussi ceux qui aiment un scénario logique.

En bref : à voir absolument si ce n’est pas encore fait et un de mes films préférés de Burton !

logo-halloween-2013

Les films fantastiques de Guillermo del Toro

Pour l’étape espagnole du challenge Halloween créé par Lou et Hilde, je n’ai pas eu le temps de lire un livre alors je vais vous parler de quelques films fantastiques de ce pays avec l’un des réalisateurs le plus connu : Guillermo del Toro ! Edit : Bon en fait il est mexicain donc du coup il compte aussi pour l’Amérique Latine tant pis 😉

Tout d’abord Hellboy, qui fait partie de ses rares films que j’aime regarder à chaque fois qu’il passe à la télé (on a tous des films comme ça). L’histoire est celle d’un démon passé à travers un mystérieux portail créé par les Nazis et Raspoutine (tant qu’on y est). Recueilli par un professeur, Hellboy tente de s’adapter tant bien que mal à notre monde tout en chassant des bêtes maléfiques.

Ce film m’amuse énormément, car il ne se prend absolument pas au sérieux, le pseudo-fond historique, bien trouvé, est là pour justifier une histoire avec bon nombre de rebondissements. Hellboy est un personnage attachant à la fois sensible et blasé. Donc, si vous voulez passer un bon moment regardez-le vous ne vous ennuierez pas !

La bande-annonce n’est pas en entier mais ça vous donnera un aperçu.

Hellboy II est pas mal non plus, j’avais peur de la suite comme toujours mais l’idée d’un monde souterrain est pas mal trouvée et l’esthétique du film est impeccable.

– Le labyrinthe de Pan

C’est sans doute un des films le plus connu de ce réalisateur. Ici on n’est plus dans le divertissement, mais dans un film à l’univers sombre, que se soit dans le côté réaliste sous fond de guerre civile espagnole qui ne nous épargne rien, que dans le côté fantastique qui est loin d’être joyeux. Un très beau film, qui vous laissera les yeux un brin humide mais aussi un petit peu mal à l’aise comme vous allez le voir dans la bande annonce.

Autant Hellboy est à mon avis visionnable par des enfants, autant le Labyrinthe de Pan est à éviter en dessous de douze ans.

Guillermo del Toro est donc un réalisateur que j’apprécie beaucoup, et qui pour l’instant ne m’a pas déçu donc j’ai hâte de voir ses autres films. Je sais qu’il voulait adapter Les Montagnes Hallucinées de Lovecraft en film, mais le projet a été repoussé notamment à cause de la sortie du film Prometheus dont l’histoire est voisine (en moins bien, nul ne peut pas battre Lovecraft sur ce coup-là), j’espère qu’il va reprendre prochainement et qu’il aura les finances nécessaires pour le mener à bien.

Sur ces entrefaites, je quitte l’Espagne pour les pays nordiques qui sera notre prochaine étape le 15 ! Je vous parlerai de Frankenstein…