Golden Kamui 1 – Satoru Noda

Golden-Kamui-Tome-1Après la guerre russo-japonaise, un soldat veut faire fortune en cherchant de l’or sur l’île d’Hokkaido. Quand il entend parler d’un trésor dont le plan d’accès est dissimulé sur des tatouages, il n’hésite pas à partir à sa recherche.
Je ne lis pas souvent des mangas, mais lorsque mon amie Xian (découvrez son blog et ses écrits ici) a parlé de celui-ci au club de lecture, j’ai eu très envie de le lire. Mêlant quête, vengeance et ethnologie, ce tome 1 nous emmène à la découverte de l’île d’Hokkaido et de ses habitants. L’intrigue est bien ficelée et je pense que j’aurais grand plaisir à connaître la suite de cette histoire. Mais son vrai plus est clairement son contexte historique, je connais très mal la géographie japonaise et j’ignorais qu’il existait tant de différences de faune et de populations. Très documenté, le manga fait revivre le peuple des aïnous et leurs coutumes. Enfin, le dessin est agréable à l’œil, riche en détails, surtout pour les costumes. J’ai parfois eu du mal à interpréter certains plans et choix de cadrages, mais c’est sans doute parce que je n’ai pas l’habitude des mangas.
En conclusion, un très agréable moment de lecture et un manga à découvrir si vous aimez ce genre d’histoire !

Publicités

Challenge Week end à 1000 (session février 2018)

weekend a 1000
Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas participé au challenge Week end à 1000 organisé par Lili Bouquine. Il se tiendra du 9 février à 19h au 11 février à 23h59 sur le groupe facebook du challenge.
Il était donc temps de s’y remettre pour vider un peu la PAL.

dsc_0009.jpg
Muffin garde la PAL du weekend

Au programme, 3 livres dont je sais qu’ils vont se lire vite et bien :

  1. L’empreinte du passé de Patricia Wentworth – 317 pages
  2. Rosée de feu de Xavier Mauméjean – 316 pages
  3. Le manuscrit Robinson de Laurent Whale – 500 pages

Ce qui nous fait un total de 1133 pages, si j’arrive à 1000 ce sera déjà bien. Il est cependant possible que je lise quelques bandes dessinées si j’ai du retard.

Si vous participez, signalez-le-moi en commentaire, on se serrera les coudes !

Vendredi

J’ai commencé à lire Rosée de feu, je n’en ai lu que 115 pages, je n’ai pu résister au sommeil à 22h. 115/1000

Samedi

7h49 : Je continue ma lecture durant le petit déjeuner, je ne pars qu’à 9h25 au travail.

15h31 : j’ai terminé Rosée de feu en fin de matinée et j’ai enchaîné avec L’empreinte du passé. J’ai jusqu’à 17h pour lire, ce soir je reçois du monde. 350/1000 

Dimanche

J’ai lu le matin et en début d’après-midi, mais je n’ai pas eu le courage de veiller et de terminer le challenge. 788/1000

Notre-Dame-des-Loups – Adrien Tomas

notre-dame-des-loupsÀ la fin du XIXe siècle, dans les forêts du grand nord américain, les Veneurs mènent la chasse aux Rejs, lycanthropes rejetons de la Dame…

J’ai eu ce livre en cadeau à l’occasion du crowdfunding de l’intégrale Clark Ashton Smith, ayant entendu beaucoup de bien de l’auteur je me suis dit que c’était la bonne opportunité pour le découvrir.
C’est donc sans aucune idée de l’intrigue que j’ai ouvert Notre-Dame-des-loups et cela a été une excellente surprise. Le côté nature-writing à la Jack London avait bien entendu tout pour me plaire, mais a aussi tendance à me rendre plus exigeante. J’ai donc beaucoup aimé le style ainsi que l’alternance des points de vue au sein de la troupe des Veneurs. Sans trop en dire sur l’intrigue, j’ai beaucoup apprécié la manière dont l’auteur s’est approprié le mythe du loup-garou et l’a enrichi.
Bref, une excellente surprise et un auteur à découvrir !

7 ans déjà !

book-3032531_640Hier, mon blog a fêté ses 7 ans ! Quand je me rends compte de tout le chemin parcouru depuis son ouverture, cela me donnerait presque le vertige.
Merci à vous chers lecteurs de me suivre ! C’est grâce à vous si ce blog a pu persister depuis tout ce temps et m’apporter tant de bonheur et de d’opportunités !
Vous êtes 1230 abonnés c’est énorme !
Alors, en modeste récompense je vous propose de vous envoyer une petite carte postale de Rennes. Pour cela c’est très simple, envoyez-moi juste votre adresse par mail à aymeline.fonvieille@gmail.com avant le dimanche 11 février à minuit !
Merci mille fois à vous tous, je ne sais pas si le format du blog perdurera mais votre impact sur ma vie est indélébile 🙂

La Terre qui penche – Carole Martinez

la terre qui pencheMême si je connaissais l’autrice du nom, je n’avais jamais lu ces livres. Il a fallu qu’une amie m’offre celui-ci à l’occasion de la session de décembre de notre club de lecture pour enfin m’y mettre.

Au Moyen Âge, une petite fille et son âme qui a vieilli racontent ensemble leur vie. Ce dialogue d’outre-tombe permet l’alternance des points de vue mais confère aussi une dimension mystérieuse à l’ouvrage. Qu’est-il arrivé à Blanche ? C’est ce que nous découvrirons tout au long de ce roman à l’écriture poétique, proche du conte et du merveilleux médiéval. Pour autant, l’histoire ne néglige pas le réalisme et nous dépeint un Moyen Âge organique et violent où la saleté et la peste ne sont jamais bien loin.
Un ouvrage que je recommande à tous les amateurs de la période médiévale ainsi qu’à ceux de contes.

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une – Raphaëlle Giordano

ta deuxieme vie commenceComme beaucoup d’entre vous, j’ai entendu parler de ce best-seller qui allie roman et développement personnel. Quand je suis tombée dessus lors d’une soirée babysitting, je me suis donc empressée de le lire.

Le roman dépeint Camille, une femme épuisée par sa vie quotidienne, qui rencontre un jour un routinologue. Il va l’aider à changer sa vie.

Au départ, j’ai eu un peu de mal avec le style de l’autrice que je n’ai pas trouvé très travaillé, mais j’ai vite passé outre car on sent bien ici que le roman n’est qu’un medium pour faire passer des conseils en développement personnel. Il est néanmoins agréable de lire l’évolution du personnage principal ainsi que ses interactions avec ses proches et son routinologue. C’est cet aspect roman qui rend ce manuel de développement personnel facile d’approche et rend plus concrets les conseils abordés. Un glossaire en fin d’ouvrage détaille même les conseils abordés dans le livre pour les retrouver plus facilement.
Même si le livre ne révolutionne pas les approches du développement personnel, il synthétise et explique bien de nombreux conseils que j’avais déjà aperçu dans d’autres ouvrages du même type. Une piqûre de rappel ne fait jamais de mal dans ce genre de domaine. Il offre aussi l’avantage de n’avoir aucune base spirituelle, ce qui permet à tous de l’appréhender sans avoir de réticences particulières. Enfin, comme le montre le parcours du personnage principal, l’important est d’améliorer le quotidien, pas forcément de tout envoyer promener. Le tout est fait avec beaucoup de bienveillance et de dynamisme, qui fait que l’on termine sa lecture avec le sourire aux lèvres.
En bref, une lecture hautement recommandable, à lire quelque que soit son type de vie. Vous allez forcément ressortir quelque chose de positif de cette lecture !

Visionnages de janvier 2018

Ce mois-ci, j’ai vu trois films, voici un bref avis sur chacun d’eux.
pitch blackPitch Black
Je ne pouvais pas prendre le risque de commencer l’année 2018 en regardant un mauvais film, j’ai donc choisi de revoir cet excellent film de science-fiction survival horror où les passagers d’un vaisseau écrasé sur une planète inhabitée tentent de survivre.
Un univers un peu oppressant dont je déconseille le visionnage aux âmes sensibles mais que je conseille absolument aux amateurs de science-fiction !

tokyogodafathersTokyo godfathers
Le soir de Noël, trois sans-abris découvrent un bébé abandonné. Ils décident de mener leur enquête et de retrouver sa famille.
Si vous aimez les films de Noël, ce film d’animation japonais est fait pour vous ! Il sait aborder des sujets difficiles tels que les conditions de vie des sans-abris et plus généralement de la déchéance sociale, tout en utilisant des ressorts comiques qui rendent le tout plus léger. À découvrir !

hidalgoHidalgo
Au XIXe siècle, un américain et son mustang participent à une redoutable course de 5000km dans le désert d’Arabie.
Inspiré d’une histoire vraie, le film met en scène Viggo Mortensen incarnant un excellent cavalier. Alors que l’armée américaine compte tuer tous les mustangs, il participe à une course pour gagner de l’argent pour les sauver. Si le scénario est assez classique (chute+rédemption avec quelques rebondissements au passage), j’ai trouvé ce film pas mal du tout. Il lui est difficile de lui reprocher sa structure et son côté exagéré au vu du matériau de base, une autobiographie. Reste les beaux paysages, Viggo Mortensen qui rend classe tous les films dans lesquels il joue et Omar Sharif qui a encore plus la classe !

Défi alphabet : bilan de janvier

challengealphabet2018

Nous sommes le 1er février, me voilà donc de retour pour le premier bilan de mon défi perso de l’alphabet. Je suis très contente car j’ai lu cinq livres de ma PAL papier ! Je commence bien mais je ne me relâche pas pour février, et j’aimerais bien en lire au moins quatre.

  1. Abercombrie Joe, L’éloquence de l’épée
  2. Boulle Pierre, La Planète des Singes 
  3. Cerutti Fabien, Le marteau des sorcières
  4. Dubois Pierre, Inventaire Mondial des lutins
  5. Eco Umberto, Le pendule de Foucault
  6. Ferric Franck, Trois oboles pour Charon
  7. Galbaldon Diana, Le talisman
  8. Hawking Lucy & Stephen, Georges et les secrets de l’univers
  9. Ivoi Paul d’, La Diane de l’archipel
  10. Jubert Hervé, Le palais des mirages
  11. Kay Guy Gavriel, Les lions d’Al-Rassan
  12. Lessard Martin, Les saisons de l’indépendance
  13. Mankell Henning, Le cerveau de Kennedy
  14. North Claire, Les quinze premières vies d’Harry August
  15. Livre bonus : Carole Martinez, La terre qui penche
  16. Perge & Rivière, Agatha, es-tu là ?
  17. Livre bonus
  18. Rouaud Antoine, La voie de la colère
  19. Shépard Lucius, La vie en temps de guerre
  20. Tomas Adrien, Notre-Dame des Loups
  21. Livre bonus
  22. Vinge Joan D., Les yeux d’ambre
  23. Whale Laurent, Le manuscrit Robinson
  24. Livre bonus
  25. Yoss, Interférences
  26. Zimmer Bradley Marion, L’alliance

 

Les yeux d’ambre – Joan D. Vinge

les yeux dambreJ’ai découvert Joan D. Vinge par la Reine des Neiges, le premier tome du cycle de Tiamat (rien à voir avec le Disney ou le conte), mais vous avez peut-être vu des films dont elle a réalisé le scénario tels que Ladyhawke ou bien encore le Retour du Jedi.

Les yeux d’ambre est un recueil de cinq nouvelles assez longues aux ambiances très différentes les unes des autres. Si certains textes flirtent parfois avec une ambiance fantasy tout est orienté clairement science-fiction. Mais au-delà des lendemains qui chantent ou non, Joan D. Vinge a surtout su s’intéresser à ses personnages, et en particulier à ses personnages féminins. Ceux-ci font preuve d’une grande force et d’initiative et cela fait plaisir à voir. Dans une de ses nouvelles, seules les femmes peuvent devenir spationaute grâce à leur constitution, et on fait le basculement des rôles. Le traitement des thèmes abordés fait aussi preuve de la même modernité et dénonce des travers seulement en germe en 1978 mais bien implantés aujourd’hui tels que la manipulation des médias, le libéralisme à outrance, la télé-réalité ou bien la solitude.
En bref, un livre hautement recommandable ainsi que tous les autres écrits de cette autrice.

La Planète des Singes – Pierre Boulle

Pierre_boulle_la_planete_des_singes_mlDans leur vaisseau de vacances, un couple découvre un étrange récit dans une bouteille. C’est celui d’un homme qui découvre dans le système de Bételgeuse, une planète où les singes sont intelligents et les hommes des bêtes.

L’histoire est connue, et le titre plus qu’évocateur, la planète des singes est un classique. Mais si comme beaucoup de monde, je connaissais les adaptations au cinéma, je ne m’étais jamais penchée sur l’oeuvre originelle. J’ai tout d’abord été frappée par la modernité des technologies de navigation employée, notamment ce système de navigation à voiles solaires utilisé par le couple au début du roman.
Si l’on peut s’interroger sur les motivations du personnage principal (quitter sa planète pendant 800 ans juste pour faire un reportage), on le sent rapidement évoluer et s’adapter à son nouvel environnement. Passé l’évident choc initial, il accepte vite que les singes soient intelligents et les humains des animaux, allant même jusqu’à se lier d’amitié avec des chimpanzés.
Il y a quelques différences notables avec les adaptations filmiques, dont je ne dévoilerais pas ici les détails, qui apportent au roman un message beaucoup plus fort, bien au-delà de l’aspect catastrophe.
En conclusion, un classique de la science-fiction à découvrir absolument et qui a le net avantage de se lire assez vite.