duolingo

Sur l’ordi #1

Sur le même principe que Lu et Vu, voici la rubrique sur l’ordi, consacrée à mes découvertes Internet ! J’espère qu’elle va vous plaire !

duolingoDuolingo

Si vous ne connaissez pas encore Duolingo, c’est un jeu très sympa disponible sur ordinateur et smartphone pour apprendre les langues et c’est gratuit ! Je trouve que je fais vraiment des progrès dans les langues étrangères grâce à lui donc je vous recommande de tester ! En plus on peut se suivre et se motiver avec des amis, donc n’hésitez pas à m’ajouter ! Mon pseudo est AymelineFo.

L’année dernière, j’avais comme objectif de terminer tous les cours disponibles en français (anglais, espagnol, italien et allemand). J’ai terminé l’anglais et l’espagnol (que je continue à réviser régulièrement) et j’ai mis en pause l’allemand le temps de terminer l’italien.

Réseaux sociaux

Durant la période des fêtes, j’ai décroché totalement des réseaux sociaux et cela m’a fait beaucoup de bien. Je cherche encore le bon rythme pour les fréquenter sans que cela devienne chronophage. Si vous avez des conseils, je suis preneuse !

Blogo

Quitte à décrocher, j’ai aussi décrocher des blogs pendant deux semaines. Mais promis, je reviens vous embêter ! Ma bonne résolution : laisser au moins un commentaire par jour !

J’ai également changé vite fait le design du blog, ce n’est pas encore très abouti mais j’espère qu’il vous plaît.

YouTube

Hier j’ai vu une vidéo très intéressante sur le waterphone, un instrument que je ne connaissait pas du tout. Je vous laisse la découvrir :

Et vous, qu’avez-vous fait comme découverte sur Internet récemment ?

un-monstre-a-paris

Vu #1

Sur le même principe que le billet d’hier sur mes lectures, Vu sera consacré aux visionnages de la semaine dernière.

epic.jpgEpic : la bataille du royaume secret

Après le décès de sa mère, Marie-Catherine vient vivre chez son père, un savant obsédé par la découverte de l’existence de créatures minuscules. Le même jour, la reine des hommes-feuilles doit désigner son héritière. Mais tout ne va pas se passer comme prévu.

Epic est un très beau film, à l’animation hors du commun, belle et dynamique. L’intrigue est agréable à suivre, même si le scénario est assez prévisible, ce qui est dommage. Mais les enfants adoreront c’est certain !

un-monstre-a-parisUn monstre à Paris

A Paris lors de la crue de 1910, une puce devient accidentellement géante. Une diversion idéale pour le préfet de Paris, prêt à tout pour faire oublier les inondations aux Parisiens…

Un monstre à Paris est un film d’animation excellent, à l’intrigue intéressante qui traite de manipulation politique et du dépassement des préjugés. On ne s’ennuie pas une seconde et les chansons sont très sympas ! A voir absolument !

caIt

Dans une petite ville du Maine, des enfants disparaissent. Un homme prévient ses amis d’enfance : ça est revenu…

J’ai beaucoup aimé ce téléfilm adapté d’un roman de Stephen King, et notamment la manière dont est abordé la cruauté durant l’enfance, la gestion de la peur ainsi que la mentalité des petites villes. Le film en lui-même ne m’a pas fait peur (alors que le trailer m’avait effrayé enfant) et les effets spéciaux ont un peu vieilli mais ça reste quand même intéressant à voir.

Et vous, vous avez vu quoi la semaine dernière ?

 

fondateurs-ta-shima

Lu #1

En ce premier lundi de l’année 2017, je vous partage une idée d’article que j’ai eu pour ce blog : Lu ! Cela consiste simplement à vous parler de mes lectures de la semaine, de manière plus succincte peut-être, mais qui du coup se veut plus exhaustive. C’est parti !

cal-de-terCal de Ter tome 1 de P.J. Hérault

Un homme se trouve livré à lui-même sur un monde inconnu après la destruction de la Terre. Au contact d’une civilisation qui se trouve au début de son Histoire, il veut lui éviter les mêmes ennuis. Y parviendra-t-il ?

Avec les trois premiers romans que constituent cette intégrale 1, P.J. Hérault a entamé un grand cycle de science-fiction pétri d’humanité, où beaucoup de questions morales sont abordées tout en restant dans un rythme rapide à la lecture agréable. La suite semble donc fort prometteuse et il faudra que je me la procure.

3303-14742gai-luron-tome-10-gai-luron-tire-une-tronche-pas-possibleGai-Luron tire une tronche pas possible tome 10 de Gotlib

Suite au décès de Gotlib, j’avais très envie de relire quelques Gai-Luron.

Gai-Luron est un chien bipède qui parle, et dont les histoires humoristiques n’ont pas pris une ride. Il est difficile de vous parler, mais je vous recommande de tester si vous ne connaissez pas.

fondateurs-ta-shimaLes fondateurs de Ta-Shima par Adriana Lorusso

Dans les tomes précédents, nous avions découvert Ta-Shima, planète étrange et sauvage où les habitants vivent dans une société bien différente de celles des humains des autres planètes. Ici nous en découvrons les origines.

Ta-Shima est une de mes séries préférées de science-fiction, intelligente et abordant beaucoup de thèmes sociologiques tout en nous dépaysant sur une planète étrange. L’écriture est fluide et addictive, et l’on se retrouve vite à la fin du livre tant l’on est pris dans l’histoire. Si vous ne l’avez pas lu je vous la recommande absolument. Si vous avez déjà lu les autres, vous adorerez celui-ci car il permet de connaître les origines du monde que vous aimez déjà.

Et vous, qu’avez-vous lu la semaine dernière ?

 

 

Ma PAL papier 2017

A chaque début d’année son recensement de Pile A Lire papier, voici celui de 2017 : 134 livres à lire. C’est trop et j’aimerais la faire baisser.

Objectifs de 2017 : éviter qu’elle n’augmente, et n’acheter de nouveau livre que lorsque 5 livres seront sortis. Il faut donc essayer de la faire baisser au maximum avant la terrible période des salons alias le printemps. Dans l’idéal, baisser à 50 livres me comblerait de joie. La PAL numérique est grande aussi mais pose moins de problème de stockage donc elle n’est pas prioritaire.

Et vous, comment sont vos PAL ?

  1. Aaronovitch Ben, Magie Noire à Soho
  2. Ajvaz Michal, L’autre ville
  3. Alexandre Philippe et Béatrix de l’Aulnoit, La dernière reine
  4. Anonyme, Le livre sans nom
  5. Barbara Vanessa, Les Nuits de laitue
  6. Barjavel René, Les enfants de l’ombre
  7. Bastiani Ange, Le bréviaire du crime
  8. Bouhelier Clément, Ceux qui n’oublient pas
  9.  Boulle Pierre, La Planète des Singes 
  10. Bourcy Thierry, Petit éloge du petit déjeuner
  11. Bourdin Françoise, La promesse de l’océan
  12. Bradley Marion Zimmer, L’alliance
  13. Bradley Marion Zimmer, La maison des Amazones
  14. Brontë Charlotte, Shirley
  15.  Browne S.G., Comment j’ai cuisiné mon père, ma mère, et retrouvé l’amour
  16. Burroughs Edgar Rice, Le cycle de Mars
  17. Butcher Jim, L’aube des spectres
  18. Buzzati Dino, Douze nouvelles
  19. Caniguz Alper, Une fleur en enfer
  20. Chalandon Sorj, La légende de nos pères
  21. Choi Jae-hoon, Sept yeux de chat
  22.  Chattam Maxime, L’Alliance des Trois
  23.  Clancier Georges-Emmanuel, Le pain noir
  24.  Coatrieux Jean-Louis, Là où la rivière se repose
  25. Collectif, 25 découvertes pour les 25 ans de la fête de la science
  26. Collectif, Utopiales 2015
  27. Collectif, Univers 1987
  28. Collectif, Fiction 17
  29. Collectif, Contes de villes et de fusées
  30. Collectif, Fées et automates
  31. Collectif, Nos voies d’espérance
  32. Collectif, L’aventure
  33. Collectif, Solaris
  34. Davoust Lionel, La Nuit
  35. Day Thomas, Daemone
  36. Day Thomas, Le trône d’ébène
  37. Dexter Colin, Casse-tête en trois temps
  38. Djian Philippe, Chéri-Chéri
  39. Dostoïevski Fédor, Le joueur
  40. Eco Umberto, Le pendule de Foucault
  41. Facciolo Doris, Légendes et sortilèges
  42. Fakhouri Anne et et Dollo Xavier, American Fays
  43.  Favan Claire, Le tueur intime
  44. Ferric Franck, Les tangences divines
  45. Ferric Franck, Trois oboles pour Charon
  46.  Galbalon Diana, Le chardon et le tartan
  47. Galbaldon Diana, Le talisman
  48. Gary Romain, La promesse de l’aube
  49. Gautier Théophile, Le Capitaine Fracasse
  50. Geha Thomas, Le sabre de sang 2
  51. Gélinas Ariane, Les cendres de Sedna
  52. Genefort Laurent, Les chants de Felya
  53. Giacometti et Ravenne, Le septième templier
  54. Goddyn Régis, Le sang des sept rois tome 2
  55. Goodkind Terry, La première leçon du sorcier
  56. Guéraud Guillaume, Baignade surveillée
  57. Hale Shannon, Coup de foudre à Austenland
  58. Hardy Thomas, Jude l’obscur
  59. Harrison Jim, Légendes d’automne
  60. Hesse Herman, Une petite ville d’autrefois
  61. Hill Joe, Cornes
  62. Hodgson William Hope, Carnacki et les fantômes
  63. Hodgson William Hope, Carnacki the ghost-finder
  64. Indriason Arnaldur, La femme en vert
  65. Jaworski Jean-Philippe, Janua Vera
  66. Jubert Hervé, Le palais des mirages
  67.  Jubert Hervé, Le tournoi des ombres
  68. Keyes Daniel, Les mille et une vies de Billy Milligan
  69. Laberge Marie, Sans rien ni personne
  70. Lacouture Jean, Voyous et gentlemen
  71. Lainé Sylvie, L’opéra de Shaya
  72. Lakatos Menyhért, Couleur de fumée
  73. Lambert Christophe, Aucun homme n’est une île
  74. Lee Tanith, Le Dit de la Terre Plate
  75. Lee Tanith, Cyrion
  76. Lee Tanith, Vazkor
  77. Lehane Dennis, Gone baby gone
  78. Leloup Jean-Yves, Faire la paix
  79. Leonard Elmore, Punch Creole
  80. Léourier Christian, Dur silence de la neige
  81. Lessard Martin, Les saisons de l’indépendance
  82. Mankell Henning, Le cerveau de Kennedy
  83. Manook Ian, Yeruldegger
  84. Martin George R.R., Chanson pour Lya
  85. Maskill Alexander, The hive construct
  86. Mauméjean Xavier, Ganesha
  87. McDonald Ian, La maison des Derviches
  88. McIntosh Fiona, L’Exil
  89. Meynet Roland, Lire la Bible
  90. Moberg Gunnie, Orcades
  91. Newman Kim, Jago
  92. North Claire, Les quinze premières vies d’Harry August
  93. Nothomb Amélie, Hygiène de l’assassin
  94. Novik Naomi, Le trône de Jade
  95. Novik Naomi, Par les chemins de la soie
  96. Pelot Pierre, L’île au trésor
  97. Perez-Reverte Arturo, La peau du tambour
  98. Plancy Jacques Collin de, Les Contes noirs
  99. Priest Christopher, Le prestige
  100. Powers Tim, Les voies d’Anubis
  101. Powers Tim, Sur des mers plus ignorées…
  102. Recouvrance Sébastien, Contes de la mer
  103. Rémy Yves et Ada, Le mont 84
  104. Robinson Franck M., Vent d’est, vent d’ouest
  105. Rochon Esther, Lame
  106. Rouaud Antoine, La voie de la colère
  107. Ros Jo, Poèmes à bout de vent
  108. Rufin Jean-Christope, Sauver Ispahan
  109. Saviste Pierre, Ombramère
  110. Schmitt Eric-Emmanuel, La rêveuse d’Ostende
  111. Sénéquier Alex, Les vrais héros ne portent pas de slip rouge
  112. Shépard Lucius, Le chasseur de Jaguar
  113. Silverberg Robert, Voir l’invisible
  114. Silverberg Robert, Le dernier chant d’Orphée
  115. Simak Clifford D., Une chasse dangereuse
  116. Spinrad Norman, Chants des étoiles
  117. Steinbeck John, Des souris et des hommes
  118. Stendhal, Le Rose et le Vert
  119. Strougatski Arkadi et Boris, Stalker
  120. Sun Tzu, L’art de la guerre
  121. Swift Jonathan, Voyage à Lilliput
  122. Thiry Pierre, Le Mystère du Pont Gustave-Flaubert
  123. Tolkien J.R.R., Le Silmarillon
  124. Tolle Eckhart, Le pouvoir du moment présent
  125. Van Cauwelaert Didier, Le Journal intime d’un arbre
  126. Vinge Joan D., Les yeux d’ambre
  127. Vinge Joan D., Cat le Psion
  128. Vinge Joan D., La Reine de l’été
  129. Walser Robert, Seeland
  130. Willis Connie, Sans parler du chien
  131. Wentworth Patricia, L’empreinte du passé
  132. Whale Laurent, Le manuscrit Robinson
  133. Zinberg Ivan, Etoile morte
  134. Zusak Markus, La voleuse de livres
dsc_06731

En vrac… le mois de décembre

J’apprends…

En ce moment, j’étudie un MOOC (Massive Open Online Courses) sur Learning how to learn (Apprendre comment apprendre). Si je vous en parle c’est parce que je pense que tout le monde devrait l’écouter pour savoir comment apprendre plus efficacement ! Les cours sont en anglais mais tout est sous-titré en anglais et souvent même en français ! Il se trouve sur la plateforme Coursera et est dispensé par l’Université de San Diego. Le cours a commencé il y a deux semaines, pour vous inscrire gratuitement c’est ici.

J’écoute…

Le podcast Procastination avec Lionel Davoust, Mélanie Fazi et Laurent Genefort. Trois auteurs qui parlent d’écriture en quinze minutes. Je le recommande à ceux qui écrivent mais aussi à ceux qui s’intéressent à la littérature et aux littératures de l’imaginaire en particulier. Pour plus d’infos, je vous renvoie à l’article de Lionel Davoust sur le sujet.

Je prépare…

Noël !!!!!dsc_06731

utopiales2016

Utopiales 2016 : rattrapage de conférences

utopiales2016Tous ceux qui se sont déjà rendus aux Utopiales le savent : on ne peut pas tout voir tant il y a de choses à faire. Entre les expositions, les dédicaces, les films, les jeux, le blablatage et trois conférences par heure, vous manquez forcément des choses.

 

Bref, les conférences sont en lignes grâce à ActuSF et c’est parfait à écouter sur le chemin du travail, un peu comme si vous vous retrouviez d’un coup en plein festival !

Les MP3 sont à télécharger ici

(c’est le site d’actuSF, tapez ensuite Utopiales 2016 dans la barre de recherche et regardez dans les résultats Livres)

(sinon le blog passe en mode Noël ce mois-ci, j’espère que ça vous plaît)

week-end à 1000 14

Weekend à 1000 (novembre 2016)

week-end à 1000 14

C’est le retour du weekend à 1000 ! Le weekend sera chargé mais je ne peux pas résister à ce rendez-vous trimestriel qui consiste à lire 1000 pages entre aujourd’hui 19h et dimanche minuit.

Comme d’habitude, ce billet sera actualisé de temps en temps.

19h30 : Je commence ce weekend à la page 130 de La Résurrection du Dragon de Romain d’Huissier, qui se lit avec grand plaisir. Je ne vais pas lire beaucoup ce soir puisque j’ai des invités dans 30 minutes, mais ce sera déjà ça !

Dimanche 22h : Ratage total, mais j’ai passé un excellent weekend malgré un rhume qui m’a empêché de lire durant les quelques moments de libre que j’avais. J’en suis à la page 296 de la Résurrection du dragon, et j’ai lu les 76 pages du tome 4 des Carnets de Cerise. Je vais terminer tranquillement la Résurrection du dragon (qui est trop bien pour être lu en diagonale), puis j’enchaînerais avec des bandes dessinées jusqu’à minuit.

glasfurd

Les mots entre mes mains -Guinevere Glasfurd #MRL2016

glasfurdHelena Jans van der Strom n’est pas une servante comme les autres. Quand elle arrive à Amsterdam pour travailler chez un libraire anglais, la jeune femme, fascinée par les mots, a appris seule à lire et à écrire.

Son indépendance et sa soif de savoir trouveront des échos dans le cœur et l’esprit du philosophe René Descartes. Mais dans ce XVIIe siècle d’ombres et de lumière, leur liaison pourrait les perdre. Descartes est catholique, Helena protestante. Il est philosophe, elle est servante. Quel peut être leur avenir ?

En dévoilant cette relation amoureuse avérée et méconnue, Guinevere Glasfurd dresse le portrait fascinant d’une femme lumineuse, en avance sur son temps, et révèle une facette du célèbre philosophe français.

Dans une Histoire largement contée par les hommes, il est déjà rare de laisser la parole à une femme. A une servante, cela n’arrive presque jamais.

C’est cette vie demeurée dans l’ombre que nous raconte avec beaucoup de justesse Guinevere Glasfurd. Celle d’Helena, servante ayant appris seule à lire et à écrire, jugée insignifiante par ses contemporains, côtoyant le Monsieur qu’héberge son patron pour finir dans ses bras. L’affaire aurait pu tourner à la simple romance, mais il n’en est rien. Ce n’est ni la bonne époque, ni les bonnes personnes pour ce genre d’histoire. Pour le Monsieur qu’est Descartes, rien ne lui est plus cher que son oeuvre et Helena s’en rendra vite compte.

Le style et la narration à la première personne rendent un bel hommage à Helena, qui subit les événements mais reste toujours maîtresse de son destin.

A-t-elle inspiré Descartes comme le suggère l’autrice du roman ? Nul ne le sait, mais en le lisant on a envie d’y croire. Un livre à découvrir.

dsc_06401

Utopiales 2016 : Premier jour

En direct de la salle de presse où il y a un ordinateur à disposition, voici mon compte-rendu de la journée d’hier ! Suivez-moi !

11h : Je fais du JDR

dsc_06341

En pleine partie de jeu de rôle !

Comme l’année dernière, je décide de débuter mon séjour en Utopiales par une partie de jeu de rôle. Avec mes deux colocataires, nous voilà embarquées dans un univers cyberpunk pour y incarner des technomanceurs, mi-homme, mi-machine. Je réponds au doux nom de Gertrude !

Le jeu, une adaptation de Royal Blood, se joue avec des cartes de tarot. Très participatif, il demande une grande implication des joueurs, ce qui est très intéressant. Le maître de jeu était super, si vous venez aux Utopiales aujourd’hui, cherchez Antoine, il y sera toute la journée !

13h : Je vais à des expos

dsc_06401

Exposition Bajram

J’ai ensuite essayé d’aller à une conférence, mais impossible de se concentrer. Je suis donc allée voir les expositions. Celle de Bajram, qui a illustré l’affiche, était pas mal, mais comme je n’ai pas lu Universal War, je n’ai pas été très intéressée par les planches.
Science Machina était très intéressante, j’ai appris beaucoup de choses et j’ai apprécié les planches de bande dessinée qui accompagnaient les explications. A voir !

dsc_06391

Écran profond des îles Salomon

Enfin, Prototypes du Grand Napotakeu valait le coup d’œil, notamment pour  ses installations.

15h : Je prépare Noël

J’ai aussi fait la file pour dédicacer un futur cadeau de Noël (mais je garde les détails secrets).

Conclusion : vive les Utopiales !

Une journée fort agréable, où je n’ai pas fait beaucoup de conférences mais j’ai pas mal traîné et papoter avec des gens. J’avoue que ce sont les moments que je préfère dans un festival : traîner et sentir l’ambiance spécifique des lieux.

Et vous, comment se passent vos Utopiales ?

utopiales2016

Utopiales 2016 : J-3 !

utopiales2016De samedi jusqu’au 3 novembre se déroulera le chouette festival des Utopiales !

Machine(s)

Le thème de cette année sera autour des machines. Qu’elles soient pour explorer, pour transformer, pour servir ou simplement extraordinaires, elles seront omniprésentes dans le programme.

Un programme bien fourni

Comme tous les ans, je vais vouloir me dédoubler, il y a tant à voir et à faire. Voici ma sélection :

  • Samedi 12h : La machine est-elle l’avenir de la femme ?
  • Samedi 13h : Qui aura accès aux machines et à leurs ressources ?
  • Samedi 14h : Le vaisseau spatial comme personnage
  • Samedi 15h : Le voyage fantastique
  • Dimanche 11h : Remise du prix Planète SF des blogueurs
  • Dimanche 12h : Rencontre avec Alan Turing
  • Dimanche 13h15 : La drôle de guerre d’Alan Turing (documentaire)
  • Dimanche 14h45 : Cronos (film)
  • Dimanche 16h : La machine mythologique
  • Dimanche 19h : Remise du prix Julia Verlanger
  • Lundi 11h : Les machines alchimiques
  • Lundi 13h : L’uchronie technologique
  • Lundi 15h : Positivisme et science-fiction

Là-dedans, il faudra aussi que je trouve du temps pour les expositions, les dédicaces, les jeux et la causette avec les amis blogueurs et non-blogueurs. Ce sera très chargé !

Bien entendu, ce programme ne sera absolument pas tenu, et je ferai surtout à l’inspiration !

On se retrouve là-bas ?

J’y serai du samedi au lundi et je vous ferai un compte-rendu de chaque journée sur le blog. Si vous venez, faites-moi signe !