Littérature française, Littératures de l'imaginaire

Quadruple assassinat dans la Rue de la Morgue – Cécile Duquenne

quadruple assassinat dans la rue de la morgue

Pourquoi ce livre ?

Acheté un peu par hasard en ebook lors d’une opération Bragelonne, j’ai choisi cet été de ressortir ce livre de ma PAL pour le challenge Ma PAL fond au soleil de Métaphore.

Ce qu’en dit la quatrième de couverture :

« Népomucène, préposé à la Morgue, mène une vie tranquille et nocturne en compagnie de Bob, vampire d’environ 150 ans d’âge. Lorsqu’il manque devenir la cinquième victime d’un mystérieux assassin, son ami de longue date mène l’enquête. L’immortel est certain qu’une autre créature surnaturelle a commis le massacre. Népomucène reste à ses côtés, inquiet de la tournure des événements. Pour lui, le vampire va au devant du danger ; quel genre d’ami serait-il s’il ne surveillait pas au moins ses arrières ? Au fil des découvertes, sur la nature de l’assassin mais aussi celle de Bob, Népomucène sent que leur relation change. Quadruple assassinat dans la rue de la Morgue est un joyeux mélange d’influences vampiriques modernes et de littérature du XIXe siècle. Au rythme de l’enquête, les clichés sont retournés comme des gants. Car, ainsi que le dirait Bob : « Les humains en savent autant à propos des vampires qu’un organisme unicellulaire sur la mécanique quantique ». »

Mon avis :

Voilà une lecture bien sympathique, parfaite pour vous détendre.

Un vampire qui vit dans une morgue, quelle bonne idée ! Bob et Népomucène sont deux personnages très intéressants, loin de l’image un brin cliché que l’on a des vampires et de leur entourage. Népomucène en particulier n’a rien d’un jeune premier, ce qui le rend plus intéressant que les jeunes un peu crétins qui sont d’habitude amis avec des vampires (j’ai toujours trouvé stupide que des vampires âgés de plusieurs siècles fréquentent des lycéens). J’ai souri à la lecture de quelques scènes, notamment celle où ils regardent Buffy. Il y a d’autres très bonnes idées dont une rencontre avec un personnage de la littérature victorienne, ce qui m’a évidemment beaucoup plu.

L’intrigue reste assez classique, et les habitués ne seront pas surpris. Le côté « romance » est cependant traitée d’une manière originale. Personnellement j’avais davantage envie d’une histoire de vampire où il n’y aurait pas la moindre once de sentiment amoureux, donc cela ne m’a pas vraiment emballé (la tolérance à la romance est quelque chose de très personnel donc je pense que cela doit plaire à d’autres).

L’intrigue policière évoquée dans le titre est bien menée

Le style de l’auteur est agréable à lire, on ne s’ennuie pas un instant, même si j’ai regretté parfois le manque de développement sur l’univers dans ce livre qui tient plus de la novella que du roman (92 pages en ebook ce qui doit faire dans les 200 en livre papier). Mais je serais ravie de pouvoir à nouveau retrouver tous ces personnages dans un nouveau récit et de lire d’autres récits de cet auteur.

En bref : un vampire sympa mais pas niais et de bonnes idées, une bonne lecture pour se détendre entre deux pavés.

Du côté des challenges :

victorien 2013

Publicités