Northanger Abbey – Jane Austen

Pourquoi ce livre ?

Après ma lecture de Persuasion, j’avais très envie de continuer ma découverte des livres de Jane Austen, du coup j’ai porté mon choix un peu au hasard sur Northanger Abbey.

De quoi ça parle ?

Catherine Morland est invitée par des amis de la famille à venir passer quelques temps à Bath. Elle y découvrira le monde et fera notamment connaissance avec les Thorpe et les Tilney. Naïve et l’esprit emplit de romans gothiques, Catherine va beaucoup apprendre sur le comportement humain.

Qu’est-ce que j’en pense ?

Ce livre m’a fait énormément sourire, il faut dire que Jane Austen y manie l’humour et l’ironie à la perfection. J’aime ainsi la manière avec laquelle elle parle de Catherine et de ses lectures : « Mais de quinze à dix-sept ans, elle suivit un régime d’héroïne ; elle lut tels livres que doivent lire les héroïnes pour se meubler la mémoire de ces citations qui sont si commodes et si réconfortantes dans les vicissitudes de leur aventureuse vie. » J’avoue m’être souvent amusée aux dépens de Catherine, qui bien qu’adorable, a une imagination parfois trop abondante. Mon amusement a été accru par le fait que je venais juste de terminer un roman gothique (Han d’Islande de Victor Hugo dont vous aurez bientôt une chronique), j’ai donc pu observer les codes du genre et la manière dont Jane Austen les détourne pour notre plus grand plaisir.

Au-delà de Catherine, on assiste aussi au quotidien de la bonne société de Bath, ses lieux de rencontre, son rythme, son ambiance. Cette incursion dans ce monde est intriguant, fascinant et me donne envie d’en savoir davantage sur cette époque (si vous avez des suggestions de lecture je suis preneuse). Aux côtés de Catherine, on rencontre différents caractères de l’époque avec les naïfs, les arrivistes, les mal-élevés et on apprend la conduite qui convenait face à eux à l’époque. On sent que l’héroïne acquiert de l’expérience au fur et à mesure de l’avancement du récit.

Bien évidemment, je ne peux pas parler de ce livre sans évoquer Northanger Abbey, cette ancienne abbaye transformée en demeure. Catherine découvre l’endroit qu’elle associe instantanément aux souvenirs de ces lectures gothiques, lui prêtant un passé trouble et échafaudant des théories sur ses hôtes. Ses déconvenues à ce sujet m’ont d’ailleurs bien fait sourire. Cependant, tout comme elle, j’aimerais beaucoup avoir l’occasion de séjourner dans un tel lieu.

Enfin, évoquons Henry Tilney, le héros attitré de notre héroïne, un homme que l’on voit trop peu à mon goût car les quelques traits d’esprit présents dans le récit montrent bien que c’est un personnage très intéressant. Je vous laisse faire connaissance avec lui pour en savoir plus…

Une petite citation en images trouvée sur la page facebook de Jane Austen is my wonderland, un blog que toute janéite digne de ce nom se doit de connaître !

Du côté des challenges

 avec le logo spécial Northanger Abbey en prime !