Je lis, Littératures de l'imaginaire

L’ensorceleuse de Pointe-Lévy – Sébastien Chartrand

EnsorceleuseEn Bas-Canada, après le Grand Choléra et la révolte des Patriotes, seules quelques personnes savent encore pratiquer la version théurgique des arcanes. Pourtant, à Notre-Dame des Tempérances, quelqu’un vient d’utiliser la goétie – la version noire des arcanes – pour modifier le cours naturel des choses. Nous sommes en 1849…
Neveu du curé Lamare, Faustin travaille comme bedeau au presbytère de Notre-Dame des Tempérances. S’il sait que son oncle fait partie des arcanistes survivants, il n’en est pas moins surpris quand, après une pénible divination pratiquée le soir du Mardi gras, le vieil homme le conjure de ramener au plus vite Rose Latulipe, la fille du maire. Or, quand Faustin, accompagné du vicaire François Gauthier, se présente chez le notable, la jeune fille a été enlevée par un mystérieux étranger.
La rencontre de Shaor’i, une Indienne aux pouvoirs arcanistes étonnants, lance les deux hommes sur des sentiers inconnus, d’abord pour recevoir l’aide du chamane Otjiera, puis vers le Mont à l’Oiseau de sinistre réputation, avec pour guide l’homme fort Baptiste Lachapelle.
Pour Faustin, qui découvre avec stupéfaction que des gens peuvent se changer en harfangs, que les lutins et les loups-garous existent tout autant que la bête à grand’queue et les jacks mistigris, c’est la fin de l’innocence… et le début d’une quête dont l’aboutissement final transformera à jamais son existence !

Livre reçu en cadeau lors des Utopiales (merci aux Editions Alire !)

En cours de lecture, je me suis fait la réflexion « C’est exactement tout ce que j’aime dans un livre » : les personnages sont intéressants, l’univers original et travaillé.

C’est la première fois que je lis de la fantasy québécoise et je ne suis pas déçue du voyage. J’ai beaucoup apprécié le jeu avec l’histoire et les mythes locaux pour en faire une intrigue qui ne pouvait pas se passer ailleurs. Comme je le disais dans cet article, je suis une grosse maniaque du contexte, donc quand celui est excellent j’approuve totalement !

Le récit est bien mené, renouvelant sans cesse l’attention du lecteur par de nouvelles révélations. Faustin découvre ce monde étrange en même temps que nous et nous instille cette sensation de malaise. Sans trop en dire sur l’intrigue, le choix de présenter un certain personnage par un récit à la première personne est une excellente idée qui n’a fait qu’accroître mon sentiment positif à l’égard de ce livre.

Un excellent premier tome pour une trilogie dont je vais acheter la suite avec grand plaisir.

logo 15aine imaginaireVoici un livre francophone mais non français pour la quinzaine de l’imaginaire !

Publicités

1 thought on “L’ensorceleuse de Pointe-Lévy – Sébastien Chartrand”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s